Sud-Kivu : Des violents affrontements signalés dans plusieurs localités du groupement de Mubuku à Kalehe

C’est depuis l’avant midi du samedi 17 avril 2021 que de violents affrontements ont embrasé les localités de KATASOMWA et CHITENDEBWA en groupement de Mubuku dans le territoire de Kalehe.
Selon le président de la société civile Forces Vives de Bunyakiri Didier Kitumaini, ces affrontements opposent le RAIYA MUTOMBOKI aux éléments étrangers du Conseil National pour la Renaissance et la Démocratie CNRD, du FDLR et ceux de Nyatura.
« Ces affrontements ont commencé aux environs de 10hr à kitendebwa en groupement de Mubuku, ces éléments étrangers armés jusqu’aux dents ont repoussé les Raiyamutomboki, dans la forêt de kitendebwa, ainsi ces éléments étrangers évalués à plus de 2000 hommes armés avec beaucoup de munitions, sont descendus à chirimiro. Arrivés à chigoma chef-lieu du groupement de mubuku, vers 16hr, ils ont égorgé innocemment à leur passage, 4 personnes qui fuyaient les affrontements, parmi lesquelles une femme et deux personnes âgées; dont une femme et un homme de Chirimiro » a-t-il rapporté, à la rédaction de Radio Star Bukavu.
Plusieurs maisons ont été pillées et détruites, des écoles et églises démolies dans la partie chirimiro,mushunguti, murangu et Tshigoma à 27km de Bulambika,sur la route nationale n°3 ajoute, le précité.
Le Centre Hospitalier et le Centre de Santé de Tshigoma sont systématiquement pillés et démolis. La maison du chef de groupement de Mubuku a été sabotée, détruite et pillée.Toute la population en déplacement, fouillant les tirs d’armes de tous genres portées par les cnrd et nyatura avec plusieurs munitions.
La société civile forces vives de Bunyakiri déplore le fait que les membres d’une communauté qui se proclame “Communauté Hutu et tutsi Congolaise ” détiennent et circulent librement avec des armes sans inquiétude.
« Demandons au Gouvernement congolais de prendre ses responsabilités et d’organiser des opérations militaires contre les groupes armés locaux et tous les groupes étrangers armés à katasomwa, où, ils massacrent, tuent et pillent notre population », a renchéri Didier Kitumaini.

Pascal Ngaboyeka

Abonnez-vous pour ne plus jamais rater nos prochaines publications.

Les commentaires sont fermés.