Sud-Kivu : L’armée rassure quant à la sécurisation de populations de Kahololo et Rurambo face aux attaques des groupes armés

    Le commandement du secteur opérationnel Sukola 2 sud Sud-Kivu à travers son porte-parole indique que l’armée a pris de nouvelles dispositions pour sécuriser les populations des localités de Kahololo et Rurambo dans le territoire d’Uvira.
    Depuis plusieurs années, différentes communautés qui vivent dans les hauts et moyens plateaux de FIzi sont en conflit intercommunautaire.

    Elles s’entraccusent les unes les autres de vols de bétail, ou auteurs des incendies des maisons de paisibles citoyens.
    Aux mois de Mars et d’Avril 2021,les violences des uns, contre les autres se sont multipliées.
    Chacun de ces groupes armés prétend défendre sa communauté, malheureusement certains de ces groupes armés s’attaquent à l’armée ce qui démontre que ce conflit n’est pas seulement intercommunautaire, mais se transforme en un mouvement insurrectionnel contre les Institutions de la République, le cas des trois dernières attaques des positions militaires de la 12ème brigade dans les localités de KAMOMBO RUTIGITA et MINEMBWE centre par le groupe armé MAKANIKA et ses alliés.

    Le porte-parole du secteur opérationnel Sukola2 sud Sud-Kivu Dieudonné Kasereka précise que les militaires ont toujours mené les opérations de récupération de vaches volées par les groupes armés de toutes tendances confondues et les remettent à leurs propriétaires.
    Malgré que certaines communautés ne reconnaissent pas les efforts fournis par les militaires, l’armée reste impartiale et continue de traquer tous les groupes armés locaux et étrangers évoluant dans la zone.

    Différents groupes armés se sont affrontés ce mois d’avril,dans les villages KAHOLOLO RURAMBO, et BIJOJO, ce qui a occasionné le déplacement de la population vers les moyens plateaux d’uvira.
    L’armée a pris toutes les dispositions nécessaires pour SECURISER et canaliser les déplacés ainsi que leurs batails de la zone de conflit vers la zone sécurisée dans la plaine de la Ruzizi précisément à Bwegera. Ces déplacés en majorité des femmes, des enfants et vieillards sont estimés à trois mille personnes.
    Le commandement secteur opérationnel sukola2 sud Sud Kivu demande aux autorités civiles et les agences humanitaires de venir en aide à ces déplacés, mais aussi aux différents groupes armés de déposer les armes et de se rendre pour répondre à l’appel du Chef de l’État et Commandant suprême des FARDC.

    Pascal Ngaboyeka

Abonnez-vous pour ne plus jamais rater nos prochaines publications.

Les commentaires sont fermés.