Entrée illégale des étrangers armés dans les hauts plateaux d’Uvira : Le député Claude Misare préconise le remplacement des unités des FARDC et de la PNC à Uvira

Depuis la semaine du 15 mai dernier, la nouvelle société civile congolaise d’Uvira a alerté sur l’entrée de plus de 200 hommes lourdement armés en provenance du Burundi voisin, qui se sont installés dans des villages de la chefferie de Bavira dans les hauts plateaux d’Uvira.
C’est suite,à cette situation inquiétante de l’insécurité devenue grandissante dans cette partie du pays que le député national Claude Misare a tenu à alerter l’Assemblée nationale et le gouvernement central pour prendre cette question au sérieux et ainsi évité le pire aux populations.

Cet élu de la circonscription électorale d’Uvira membre du parti politique UNC recommande entre autres la mise en place d’une force spéciale aux fins de sécuriser les frontières entre la RDC et le Burundi.
« La population d’Uvira nous charge de dire à l’Assemblée Nationale et au gouvernement de procéder en urgence au remplacement des unités des FARDC et de la PNC ayant fait plusieurs années dans la ville et territoire d’Uvira ; de déployer une force spéciale qui serait charger de la sécurisation de frontières entre la RDC et le Burundi afin de barrer la route aux mouvements et recrutements des groupes armés », a martelé Claude Misare qui demande en plus, qu’une évaluation de la mise en œuvre du décret du 16 septembre 2013 soit faite. Ledit décret porte création, organisation et fonctionnement de Conseils locaux de sécurité de proximité.

Le député dit compatir avec les milliers des déplacés internes établis dans plusieurs sites du territoire d’Uvira, ces derniers ayant fuit les affrontements entre des groupes armés locaux et étrangers et demande néanmoins une assistance à leur faveur et le rétablissement de la paix afin qu’ils regagnent leurs villages respectifs.

Pascal Nagaboyeka

Abonnez-vous pour ne plus jamais rater nos prochaines publications.

Les commentaires sont fermés.