Bukavu : Dénonciation de multiples formes d’insécurité dans la ville.

La Nouvelle Dynamique de la Société Civile, dénonce les multiples formes d’insécurité actuellement enregistrées dans la ville de Bukavu.
Cette structure de défense des droits de l’homme cite plusieurs phénomènes d’escroqueries occasionnés par des enfants de la rue qui, dans la soirée tout comme la journée ravissent des téléphones et sacs aux paisibles citoyens.

Plusieurs endroits sont indiqués par la NDSCI. Notamment : à l’essence major Vangu, à l’entrée du marché Bondeko sur la route allant au Butch Muhanzi jusqu’au niveau du parking de Kavumu.
La NDSCI condamne le fait que les jeunes garçons se promènent dans les rues de Bukavu toute la journée avec deux types de téléphones ; l’un en bon état et l’autre contenant à l’intérieur de la boue juste pour tromper leurs clients, qui trop souvent achètent des téléphones qui ne fonctionnent pas car contenant de la boue.
Elle ajoute avoir reçu plusieurs plaintes des personnes qui reçoivent des messages sur des numéros inconnus leur demandant de leur envoyer de l’argent qui sera doublé plus tard.
La NDSCI parle aussi du phénomène de kidnapping qui consiste à exiger des montants colossaux aux familles des victimes.

Elle demande alors aux autorités ayant en charge la sécurité de mettre en place des mécanismes pour traquer les auteurs de ces actes inciviques.
Aux réseaux de télécommunication, de fournir plus d’efforts pour mettre la main sur ces escrocs qui utilisent de faux numéros pour tromper la population et à la population d’être vigilante.

Rodrigue ZAGABE

Abonnez-vous pour ne plus jamais rater nos prochaines publications.

Les commentaires sont fermés.