Sud-Kivu: Des organisations de la société civile dans la rue pour inciter l’autorité provinciale à agir

Les comités locaux de gouvernance participative CLGP, les structures communautaires et laïques accompagnées par l’église Catholique de Bukavu à travers la pastorale, justice et paix ont organisé une marche pacifique ce mardi 15 juin 2021 pour interpeller les autorités sur la situation sécuritaire qui prévaut actuellement dans la province du Sud-Kivu.

Dans leur mémorandum lu au gouvernorat de province et réceptionné par le directeur de cabinet du gouverneur, ces organisations estiment que les causes de cette insécurité sont multiples dans la ville comme dans les territoires en citant notamment l’absence de l’éclairage public, la présence des engins roulant abimés qui encombrent les rues et rendent la circulation difficile, parfois, servant de cachettes d’armes aux bandits.
Ces organisations font savoir par ailleurs que la prolifération de maisons de production, de commercialisation et de consommation de boissons fortement alcoolisées serait aussi à la base de cette insécurité. Car, rapporte-on, des bandits armés y trouvent refuge pendant la journée pour planifier leurs forfaits.

Dans ce mémorandum, l’on signale également que la spoliation du cimetière reste encore un sujet d’actualité pourtant les autorités sont au courant de cette situation qui n’honore pas les âmes de nos disparus en ajoutant que les routes qui y mènent, sont impraticables et les places pour enterrer les morts deviennent insuffisantes.

Au regard de ce qui précède, plusieurs recommandations sont faites au Chef de l’exécutif provincial entre autres ; l’interdiction et l’importation de boissons dangereuses à la consommation, l’installation de projecteurs sur la voie publique et dans les endroits stratégiques, donner un délai d’évacuation des épaves aux propriétaires et bien d’autres.

Rodrigue ZAGABE

Abonnez-vous pour ne plus jamais rater nos prochaines publications.

Les commentaires sont fermés.