Sud-Kivu : SAJECEK présente la situation sécuritaire pour le mois de mai

La Synergie des Associations des jeunes pour l’éducation civique, électorale et la promotion des droits de l’homme au Sud-Kivu, SAJECEK Forces vives vient de rendre public ce mardi 8 juin 2021, son bulletin surprise de la situation sécuritaire de la province.
Ce document exploité par la rédaction de Radio Star Bukavu,révèle qu’au moins 30 personnes ont été tuées dans la province du Sud-Kivu pendant le mois de mai écoulé.

Dans ce bulletin, SAJECEK montre que la situation sécuritaire demeure très préoccupante dans la province avec notamment des cas de tuerie, d’attaque et d’enlèvement.
Dans le territoire d’Uvira, cette structure notifie 8 personnes tuées, dans la ville de Bukavu :7 cas, Kabare :4, Walungu : 2, Mwenga :2, Fizi :5, Shabunda :1, Kalehe :1.
«Sur les 63 cas d’enlèvement répertoriés, le territoire d’Uvira a été le plus touché avec 43 cas au cours du mois de mai. 11 cas de justice populaire ont été signalés dont 5 à Bukavu ».

Par ailleurs, ce même bulletin rapporte que plus de 52 maisons ont été attaquées par des bandits armés. La ville de Bukavu étant la plus touchée suivie du territoire d’Uvira. Outre cela, 22 véhicules ont été braqués notamment sur l’axe Mwenga et Kalehe.
Au regard de la sacralité de la vie humaine, la Synergie des Associations des jeunes pour l’éducation civique, électorale et la promotion de droits de l’homme au Sud-Kivu recommande aux autorités de tout mettre en œuvre pour sécuriser la population et ses biens.

Pascal Ngaboyeka

Abonnez-vous pour ne plus jamais rater nos prochaines publications.

Les commentaires sont fermés, mais trackbacks Et les pingbacks sont ouverts.