Insécurité à Bukavu: Réunion entre le bureau urbain et les acteurs de la société civile.

Le bureau urbain de la société civile a organisé une réunion ce jeudi 22 juillet 2021 avec les acteurs de la société civile de différents sous noyaux et le représentant de la police pour discuter ensemble de la situation sécuritaire qui prévaut actuellement dans la ville de Bukavu.
Au cours de cette réunion, plusieurs questions ont été abordées. Notamment ; celle de savoir quelles sont les véritables raisons à l’origine de la recrudescence de l’insécurité mais également quelles seraient les pistes de solution pour éradiquer ce phénomène qui défraie la chronique depuis un certain temps dans la ville.

Selon plusieurs acteurs de la société civile, les raisons liées à l’insécurité dans la ville sont légion et cela nécessite l’implication totale des autorités politico-administratives.
Ils ont cité entre autres : le chômage, la vente et la consommation de boissons fortement alcoolisées non seulement par certains jeunes mais également par certains éléments de la police qui sont en principe chargés, de protéger la population, l’absence d’une meilleure prise en charge des services de sécurité par le gouvernement de la République et bien d’autres.
Face à cette situation d’insécurité grandissante dans la ville,la société civile urbaine, menace de déclencher une désobéissance fiscale pour inciter l’autorité à agir le plus tôt possible, a déclaré Jackson Kalimba.

Par ailleurs, le représentant du commandant-ville, le lieutenant Kidoro Byamana a, de son côté indiqué que la meilleure façon de lutter contre l’insécurité, c’est de mettre les services sécurité et leurs agents dans de meilleures conditions de vie. Car, ils sont abandonnés à leur triste sort.
Il pense aussi que le recrutement de nouvelles unités et la dotation de jeeps aux équipes de patrouille nocturne peuvent tant soit peu contribuer au renforcement sécuritaire.

Rodrigue ZAGABE

Abonnez-vous pour ne plus jamais rater nos prochaines publications.

Les commentaires sont fermés.