Sud-Kivu: L’insécurité dans la province dénoncée par le mouvement citoyen OBAPG/RDC

Le mouvement citoyen Observatoire d’Action Parlementaire pour la Bonne Gouvernance/RDC dénonce avec la dernière énergie l’insécurité qui prévaut actuellement dans la ville de Bukavu en particulier et dans toute la province du Sud-Kivu en général.
Sous des cas d’assassinat, de kidnapping, d’enlèvement d’enfants et de vol nocturne par certains inciviques non connus, cette structure de défense des droits de l’homme s’interroge davantage sur le rôle des autorités politico-administratives pour décanter cette situation devenue inquiétante, jusqu’à créer une forte psychose au sein de la population en province.

Pour Amos Bisimwa, militant du mouvement précité, plusieurs raisons sont à la base de cette recrudescence de l’insécurité. Il cite entre autres ; le chômage des jeunes qui prend une très grande ampleur dans tout le pays, la vente et consommation de boissons fortement alcoolisées mais également les mauvaises conditions de vie dans lesquelles vivent les services de sécurité qui sont en principe chargés de protéger la population et leurs biens.

« La plupart de gens qui sont attrapés et souvent brulés vif, ce sont des jeunes, tout ça, parce qu’ils n’ont pas d’emplois, aucune occupation pour subvenir à leurs propres besoins. Comme conséquence, certains trouvent comme occupation, la consommation de boissons alcoolisées qui est un facteur créant l’insécurité. Aujourd’hui, nos soldats et nos policiers vivent dans de mauvaises conditions, il suffit de passer au camp saio pour voir la misère en face et vous voulez que ces militaires ou ces policiers qui dorment affamés dans leurs maisons avec leurs enfants puissent protéger ceux qui mangent et dorment bien avec les leurs? Ce n’est pas une évidence » a-t-il déclaré.

Au regard de ce qui précède, le précité exige l’implication personnelle du gouverneur de province pour la restauration de la paix et de la sécurité dans toute la province, faute de quoi, des actions de grande envergure seront menées pour l’inciter à prendre ses responsabilités en mains à travers son slogan « Gouverner autrement ».
Il plaide également pour une meilleure prise en charge des services de sécurité.

Rodrigue ZAGABE

Abonnez-vous pour ne plus jamais rater nos prochaines publications.

Les commentaires sont fermés, mais trackbacks Et les pingbacks sont ouverts.