Malgré l’état de siège, encore plus de 17 civils lâchement tués en Ituri, un député dit non à une nouvelle prorogation

Le député Ayobangira Safari, élu de la circonscription électorale de Masisi au Nord-Kivu, ne souhaite pas voir les députés nationaux accorder une nouvelle prorogation de l’Etat de siège dans la province d’Ituri.

Ce député, révèle que des civils innocents ne cessent d’être égorgés par les méchants (combattants des ADF) dans les provinces du Nord-Kivu et Iturie dans l’Est de la République Démocratique du Congo.
Cette boucherie humaine décriée depuis bien d’années se produit alors que les provinces précitées sont sous l’Etat de siège (pouvoir entre les mains des militaires notamment) depuis plus de 2 mois.

En effet dans la nuit du lundi 1 à ce mardi 3 août 2021, la localité d’Irumu a été frappée une fois de plus par les présumés rebelles des Forces Démocratiques et Alliées (ADF), précisément dans le village Idohu, entité de la chefferie de Walese-vonkutu, c’est ce qu’a rapporté le coordonnateur de la société civile d’Irumu, Gigi Gotzbo
“Les ADF ont attaqué les forces loyalistes dans le village d’Idohu vers 16h”, a-t-il dit.
La même source ajoute que 17 personnes ont été tuées dont ; 14 hommes, parmi elles, deux enfants et 3 femmes.

La société civile d’Irumu demande au gouvernement congolais de pouvoir identifier les leaders de ces présumés rebelles ADF qui créent, la psychose dans toute la région d’Irumu et dans tout l’Est du pays en général.
Pendant ce temps, ce sont des voix qui se lèvent pour décrier l’inefficacité de cet état de siège en l’occurrence, celle du député Ayobangira Safari élu de Masisi au Nord-Kivu qui invite les élus nationaux à ne plus proroger l’État de siège sans une évaluation au préalable.

Instauré par le chef de l’État Félix Antoine Tshisekedi au Nord-Kivu et en Ituri suite à la déstabilisation sur le plan sécuritaire attribuée à la présence des groupes armés nationaux et étrangers, certains députés nationaux élus des provinces précitées et les alliés des 24 autres provinces disent, commencer à avoir marre de la 5ème prorogation de l’Etat de siège sans une évaluation au préalable et cela en présence de tous les représentants du peuple au sein de la chambre basse.

Pour le député Ayobangira Safari il n’y a pas de résultats palpables pouvant pousser les députés nationaux à voter cette énième prorogation.
Par ailleurs, il appelle ses collègues députés nationaux à dire non à une énième prorogation de l’Etat de siège sans qu’une vraie évaluation soit faite.

Pascal Ngaboyeka

Abonnez-vous pour ne plus jamais rater nos prochaines publications.

Les commentaires sont fermés.