Sud-Kivu : la société civile pose des préalables avant la délocalisation de la prison centrale de Bukavu

La société civile du Sud-Kivu se dit inquiète de conditions carcérales dans la prison centrale de Bukavu et dans d’autres à travers la province.
Dans une interview exclusive accordée, ce mercredi 25 aout 2021 à Radio Star Bukavu, le président du bureau de coordination de la société civile du Sud-Kivu Adrien Zawadi pose des préalables de la société civile du Sud-Kivu quant à ce.

«…il faut qu’on construise d’abord une nouvelle prison qui remplit toutes les conditions qui répondent aux normes internationales RR
et où les prisonniers peuvent mener des activités comme celle de l’agriculture, etc. On a peur qu’on puisse vendre la concession de la prison et qu’après on manque où mettre les prisonniers où qu’on construise une sorte de bicoque », a confié Adrien Zawadi.

Le précité a, au nom de cette structure citoyenne posé ces préalables avant que ceux ou celui qui va acheter l’actuelle concession où est érigée la prison centrale de Bukavu prenne(nt) possession de celle-ci.

A toutes ces préoccupations, il indique que, lors de leur mission dans la capitale, le vice-ministre en charge de la justice Amato Bayubasire a promis tout son soutien pour l’amélioration et la modernisation du secteur de la justice au pays.
Abordant la situation de l’état actuel des maisons carcérales et des conditions de vie des détenus, Il rapporte que le vice-ministre de la justice a rassuré du travail qui est en train d’être abattu par le ministre et ses services afin que les prisonniers vivent dans des conditions acceptables.

Pascal Ngaboyeka

Abonnez-vous pour ne plus jamais rater nos prochaines publications.

Les commentaires sont fermés.