Sud-Kivu: problématique d’accès à l’information publique, radio maendeleo met autour d’une table les journalistes et les autorités provinciales

Plusieurs stratégies pour palier au problème de l’accès à l’information publique par les journalistes ont été identifiées au cours d’une table ronde organisée par radio Maendeleo à Bukavu ce mardi 12 octobre 2021.
Dans cette table ronde qui a réuni des journalistes de Bukavu, autorités urbaines et provinciales, les participants ont échangé sur le bien-fondé de l’accès à l’information publique. La collaboration d’une manière pérennante entre les autorités et les professionnels des médias a été identifiée comme l’une des stratégies efficaces pour résoudre ce problème d’accès à l’information publique.

Selon Raïssa Kasongo cheffe des programmes et informations à radio Maendeleo, à travers ce programme exécuté par sa radio depuis 2017 sous l’appui financier de l’ONG 11 11 11/Belgique, elle veut participer à la gouvernance locale pour le développement intégral.

« Nous nous sommes dits que nous devons participer à la gouvernance locale état donné que l’accès à l’information par la population la permet de contrôler l’action des gouvernants. Nous attendons à ce que la collaboration soit rassurée, à ce que le journaliste puisse diffuser au moment voulu les informations de l’Etat. » A-t-elle déclaré avant d’ajouter que le journaliste aussi doit évaluer sa responsabilité et miser sur la sensibilité avant toute publication.

Pour Aristide Barigenga chef de bureau de la commune d’Ibanda et représentant du bourgmestre, il existe une crise de confiance entre les chevaliers de la plume et les autorités, raison pour laquelle cette table ronde valait la peine d’être organisée pour se dire des vérités en face. Il a soutenu également la collaboration entre ces deux acteurs.

«C’était une activité qui est tombée à point nommé. C’était un besoin criant il fallait en parler. Aujourd’hui nous venons d’aplanir les points là où la presse et les autorités doivent jouer chacun son rôle», a souligné Aristide Barhigenga.

L’union nationale de la presse du Congo UNPC section du Sud-Kivu et le conseil supérieur de l’audiovisuel CSAC ont été associés à cette table ronde.
L’accès aux documents publics, lesquels sont définis comme « toutes informations enregistrées sous quelle forme que ce soit, rédigées ou reçues et détenues par les autorités publiques » reste un grand défi pour les journalistes et en particulier ceux du Sud-Kivu.

Dieudonné BUHENDWA

Abonnez-vous pour ne plus jamais rater nos prochaines publications.

Les commentaires sont fermés, mais trackbacks Et les pingbacks sont ouverts.