Fixation de frais scolaires au Sud-Kivu: La NDSCI qualifie de discriminatoire l’arrêté du gouverneur

La nouvelle dynamique de la société civile du Sud-Kivu NDSCI qualifie de discriminatoire l’arrêté signé le 16 novembre par le gouverneur de la province portant fixation des frais scolaires à payer dans les écoles maternelles et secondaires de la place au cours de cette année scolaire.

Cette structure dit suivre de près cette situation en indiquant qu’elle ne permettra pas aux parents les plus démunis de faire étudier leurs enfants. Elle cite le cas des militaires et policiers qui ont un maigre salaire.

« Comment comprendre qu’un policier, un militaire qui touche 50 dollars par mois ou encore un parent qui ne travaille pas puisse payer les frais scolaires de son enfant à 90 dollars alors qu’il a déjà du mal à se payer de quoi faire nourrir sa famille» ajoute la NDSCI.

Cependant, elle invite l’autorité provinciale à prendre en compte les conditions de paisibles citoyens en revenant sur cet arrêté qui du reste, risque encore une fois de perturber l’année scolaire déjà chamboulée par des mouvements de grève.

Par ailleurs, elle constate avec désolation l’échec du gouvernement dans la mise en place de la gratuité de l’enseignement et parle d’un retour progressif à la prime.

Rodrigue ZAGABE

Abonnez-vous pour ne plus jamais rater nos prochaines publications.

Les commentaires sont fermés, mais trackbacks Et les pingbacks sont ouverts.