Sud-Kivu : Aucun paramètre ne peut justifier la majoration du prix de transport en commun (LICOSKI)

La ligue de consommateurs des services au Congo Kinshasa demande au gouvernement congolais de s’investir dans la création de sociétés publiques de transport en commun comme suggérée dans le cahier de charges des consommateurs congolais de juin 2019.
Cette réaction intervient un jour après la perturbation intentionnelle de la circulation par certains chauffeurs de taxis qui souhaiteraient doubler le prix de la course qui se paye habituellement à 500 francs congolais.

Pour la LICOSKI, cette façon de faire vient violer l’arrêté No 401/BUR/M.BKV/009/2021 de juin 2011 portant augmentation des prix de transport par taxi, Bus ou mini bus dans la ville de Bukavu. Elle regrette de constater que ces chauffeurs de taxis ont également eu le luxe d’afficher le prix de 1000 francs congolais dans leurs véhicules avant la réponse de la mairie à leur revendication.

Pour cette structure, aucun paramètre ne peut justifier la majoration du prix de transport en commun qui risque d’avoir une répercussion sur les prix des biens et services face à une population qui a un faible pouvoir d’achat et économiquement affectée par le chômage.

Rodrigue ZAGABE

Abonnez-vous pour ne plus jamais rater nos prochaines publications.

Les commentaires sont fermés, mais trackbacks Et les pingbacks sont ouverts.