Sud-Kivu/Entrepreneuriat : la présidente du CPJ plaide pour l’octroi des marchés publics aux jeunes entrepreneurs

La présidente du Conseil Provincial de la Jeunesse du Sud-Kivu, Mme Joëlla Neema Sambo plaide pour l’octroi des marchés publics aux jeunes entrepreneurs au Sud-Kivu et dans d’autres provinces ainsi que l’extension du programme PADM-PME.
Après une mission effectuée à Kinshasa, la patronne du CPJ au Sud-Kivu l’a exprimé lors de sa prise de parole au cours des ateliers qui se sont tenus au Nord-Kivu du 23 au 24 novembre, sous le haut patronage du ministre Eustache Muhanzi, Ministre d’Etat en charge de l’entrepreneuriat, petites et moyennes Entreprises.

Il s’agissait, d’une part, de l’atelier de présentation de 222 lauréats du Nord-Kivu qui vont bénéficier d’une subvention du programme PADM-PME et d’autre part, de la journée d’informations et d’échanges sur le leadership et l’entrepreneuriat ainsi que la loi sur la sous-traitance dans le secteur privé.

Présente à ces assises, la présidente du Conseil Provincial de la Jeunesse du Sud-Kivu a plaidé pour l’extension du programme PADM-PME au Sud Kivu et dans d’autres provinces. Pour elle, cela contribuera à limiter les cas d’insécurité dans les villes comme dans les territoires, la réduction du taux de chômage et ainsi booster l’économie nationale. Pour réponse, le Ministre d’Etat a rassuré que les pourparlers sont en cours pour que les entrepreneurs d’autres provinces puissent en bénéficier.

Concernant l’octroi des marchés publics aux jeunes entrepreneurs, elle a montré que les dépenses de l’Etat congolais doivent bénéficier aux congolais, avec comme slogan: Produisons et Consommons local, surtout qu’il existe les entrepreneurs Congolais qui peuvent répondre favorablement aux exigences de l’Etat, et cela aura comme conséquence l’octroi de l’emploi à des milliers de jeunes et de façon continuelle.

Le conseiller juridique du ministre a informé aux participants qu’une proposition de modification de la loi en la matière est en cours pour que ces marchés profitent plus aux nationaux.

Signalons que lors de ces assises, son Excellence Eustache Muhanzi, a rappelé au public l’existence du Fonds de Garantie de l’entrepreneuriat au Congo, FOGEC, lequel permettra aux jeunes d’obtenir des crédits auprès des banques sans beaucoup d’exigences.

Pascal Ngaboyeka

Abonnez-vous pour ne plus jamais rater nos prochaines publications.

Les commentaires sont fermés, mais trackbacks Et les pingbacks sont ouverts.