Bukavu: Des habitants de Nguba et Muhumba dans la rue pour exiger le rétablissement de l’eau potable dans leurs entités

Des habitants de Nguba et ceux de Muhumba avec l’appui institutionnel du Comité Local de Gouvernance Participative ont organisé une marche pacifique ce mardi 25 janvier 2022 pour exiger le rétablissement de l’eau potable dans cette partie de la ville.

Partie du marché de Nguba dans la commune d’Ibanda, cette marche a chuté au bureau de la REGIDESO où, un mémorandum y a été lu devant le responsable de cette structure.

Dans ce document, ces habitants indiquent que ça fait, plusieurs mois qu’ils n’ont pas accès à l’eau potable, une situation qui les expose aux maladies d’origine hydrique sans compter les risques qui peuvent surgir suite au manque d’eau car, certaines personnes se réveillent trop souvent à 3 heures voire 4 heures du matin pour aller à la recherche de cette denrée devenue rare.

Cependant, ils ajoutent que malgré l’absence de l’eau dans ces entités, la REGIDESO continue de leur envoyer des factures mensuellement, chose qu’ils qualifient de mauvaise foi de la part de cette entreprise publique.

«Pour prévenir l’apparition de maladies d’origine hydrique et celles des mains sales, les habitants de Nguba et ceux de Muhumba, tous unanimes, se sont décidés de faire entendre leurs voix. Car dit-on, mieux vaut prévenir que guérir. La REGIDESO a l’obligation de résultat, nous payons nos factures et nous voulons avoir de l’eau potable et régulière. Comment expliquer que la ville de Bukavu puisse manquer de l’eau, alors qu’elle est entourée du lac Kivu, de la rivière Ruzizi, sans compter d’autres rivières qui se jettent dans le lac Kivu? Seule l’incurie ou négligence peut expliquer la défaillance de la REGIDESO. Nous ne voulons plus être victimes de la turpitude de la regideso. Gouverner, c’est aussi prévoir.
Chaque fois vous nous envoyez des factures que nous honorons parce que nous sommes civilisés. En contre partie, envoyez-nous de l’eau potable et en permanence, sinon, nous ne payerons plus vos factures  » peut –on lire dans ce mémorandum.

Par ailleurs, ces habitants pensent qu’il est anormal de continuer dans ce rythme alors même que la province du Sud-Kivu fait face à la pandémie de coronavirus, et l’eau reste l’un des mesures pour se protéger contre elle.

Ils ajoutent que la REGIDESO doit gérer rationnellement ses recettes afin de répondre positivement et de manière durable aux besoins de sa clientèle en lui fournissant de l’eau.
Prenant la parole, le directeur de la REGIDESO Valeur Ntumba s’est dit conscient de cette situation qu’il qualifie de problème technique et qui n’a rien de personnel en ajoutant que son entreprise va travailler d’arrache-pied pour décanter ce problème.

« La REGIDESO est une société qui vend de l’eau, alors comment cette société peut s’empêcher de ne plus vendre l’eau à ses abonnés? Sinon comment elle gagnera de l’argent. Quelle est cette entreprise qui peut accepter un manque à gagner alors qu’elle a la marchandise » s’interroge t-il.

Dans un point de presse tenu à Bukavu le jeudi 20 janvier 2022, le directeur de la cette société avait indiqué que le problème de Nguba n’est pas ignoré en précisant qu’il s’agissait d’une panne.

Des démarches s’en sont suivies pour tenter de trouver une solution localement en utilisant une pompe confortable à celle qui est en panne mais sans succès.

Des pièces de rechange avaient aussi été achetées à Goma au Nord-Kivu mais cela n’avait pas donné satisfaction, avait regretté le directeur de la REGIDESO qui avait à cette même occasion clarifié qu’une nouvelle pompe venue d’Uvira serait actuellement à Bukavu mais qui hélas, n’a pas les mêmes caractéristiques que celle de Nguba mais qui, selon lui, peut aider à maitriser la situation.

Rodrigue ZAGABE

Abonnez-vous pour ne plus jamais rater nos prochaines publications.

Les commentaires sont fermés.