Criminalité urbaine à Bukavu : 112 présumés criminels arrêtés par la police

Cent douze bandits présumés auteurs de la criminalité dans différents coins de la ville de Bukavu, ont été présentés, ce vendredi 14 janvier 2022 au gouverneur intérimaire du Sud-Kivu, par le commissaire supérieur principal intérimaire, au commissariat de la police à Labotte.
À en croire, le commissaire supérieur de l’Anti-criminalité, ces bandits ont été arrêtés lors d’une opération menée dans différents coins de la ville, principalement sur l’axe place de l’indépendance, marché Bondeko, Brasserie, dans la nuit de jeudi à ce vendredi 14 janvier 2022.

Le numéro 1 de la police au Sud-Kivu, assumant ce poste ad interim, le commissaire supérieur principal Christian Kongolo Kambale précise que parmi ces bandits figurent vingt-trois filles et femmes et trois garçons mineurs.
Cet officier de la Police nationale rappelle que la mission première de la police reste d’assurer la sécurité à la population ainsi que ses biens ; ce qui implique la traque par tous les moyens des gangs qui perturbent la quiétude de paisibles citoyens dans la ville comme dans les territoires de la province.

Lors de ces opérations, plusieurs boisons fortement alcoolisées, du chanvre, des armes blanches etc ont été récupérés par les éléments de la police de l’anti-criminalité.
Le ministre de l’intérieur assurant les fonctions de gouverneur intérimaire de la province Théophile Kiluwe a salué le travail abattu par la police dans la traque des malfrats. Par cette occasion, il a demandé que ces présumés criminels soient déférés devant les juridictions compétentes afin de les auditionner l’un après l’autre.

« Depuis longtemps nous interdisons la consommation de boissons fortement alcoolisées, nous nous battons pour la sécurité de la population et vous, vous avez été attrapés, ceux dont les faits seront avérés graves vont subir la rigueur de la loi et serviront d’exemple aux autres, et ceux dont les faits seront reconnus bénins, seront relâchés », a confié Théophile Kiluwe.

Le président du Conseil urbain de la jeunesse, Espoir Biteza présent à cette cérémonie, encourage la police pour ce joli coup et salue le travail qui est accompli jusqu’ici dans la réduction de la criminalité urbaine. Il appelle les jeunes et l’ensemble de la population à soutenir la police en dénonçant tout cas suspect.
Il sied de souligner, que la situation sécuritaire de la ville est stable en dépit de quelques cas isolés et moins graves, reconnait le commissaire supérieur principal provincial ad intérim qui a promis de multiplier les efforts quant à ce.

Pascal Ngaboyeka

Abonnez-vous pour ne plus jamais rater nos prochaines publications.

Les commentaires sont fermés, mais trackbacks Et les pingbacks sont ouverts.