Bukavu: la société civile alerte sur la flambée de prix des denrées alimentaires

Les prix des denrées alimentaires sont actuellement en hausse sur le marché de Bukavu dans la province du Sud-Kivu. Au marché de Nyawera, par exemple, un sac de braise qui coûtait 20$ se négocie à 25$, un sac du riz tanzanien de 25kgs vendu il y a quelques semaines à 20$, s’achète à 24$ aujourd’hui. Un sac de semoule de 25kgs passe de 15 à 18$ voire 20$. Le prix d’un sac de farine de manioc de 25kgs varie entre 16 et 18$. Le prix d’un sac de haricots de 25kgs se négocie entre 22 et 25$. Un bidon d’huile de 20 litres s’écoule à 35$.

Certains commerçants du marché de Nyawera interviewés ce lundi 28 février 2022 attestent que cette situation est due à la rareté du carburant à la pompe avec comme conséquence la rareté des denrées sur le marché étant donné que plusieurs moyens de transport ne sont plus en marche.

De son côté la société civile de la commune d’Ibanda à travers son président David Cikuru, appelle le gouvernement à trouver une solution rapide en vue de venir en aide à cette population vivant au taux du jour.

« Tout est monté subitement alors que nombreux sont ceux qui vivent au taux du jour donc nous demandons au gouvernement de revoir à la baisse le prix du carburant. Il est important que le gouvernement puisse revoir cette question au plus vite ».
Rappelons que cela fait environ plus d’une semaine que le litre du carburant est passé de 2400 à 2700fc voire 2950fc.

Wivine Ngango

Abonnez-vous pour ne plus jamais rater nos prochaines publications.

Les commentaires sont fermés.