Sud-Kivu: Le député Homer Bulakali charge Theo Ngwabidje kasi et l’accuse de plusieurs infractions pendant son règne à la tête de la province (Plainte)

Le député provincial Homer Bulakali vient de déposer une plainte contre l’ex gouverneur de province du Sud-Kivu Theo Ngwabidje ce vendredi 04 février 2022 au palais de justice de Bukavu.

Dans cette plainte, cet élu du Sud-Kivu accuse Ngwabidje de plusieurs griefs notamment la complicité de pillage, crimes contre l’humanité, haute trahison et destruction méchante des ressources naturelles à Mwenga.

Le précité parle aussi du détournement de 30 francs congolais par litre de carburant pour la construction de routes ainsi que des fonds alloués aux sinistrés des incendies et inondations à Nyamugo, Mwenge et Uvira.
Homer Bulakali revient sur les évènements qui s’étaient produits au terrain de FUNU ou Ngwabidje avait selon lui, envoyé des policiers pour empêcher aux députés missionnaires de cette époque de ne pas y tenir leur meeting, un acte qui avait été qualifié de contraire aux lois de la République.

“J’ai l’honneur de saisir vos instances en ma qualité de représentant du peuple, aux fins de demander que justice soit faite en faveur de la population de la province du Sud-Kivu, vis-à-vis des faits infractionnels commis par Mr Theo Ngwabidje Kasi ancien gouverneur de la province du Sud-Kivu. Tout d’abord depuis 2019, il existe une convention entre les opérateurs économiques du Sud-Kivu notamment les pétroliers et le gouvernement provincial; convention consistant au prélèvement de 30 francs congolais par litre de carburant à la pompe pour le financement de la construction de routes. Qu’un compte courant avait été créé pour y verser cet argent mais contre toute attente l’ex gouverneur s’était arrogé le pouvoir d’orienter cet argent vers un autre compte non encore identifié par les pétroliers au détriment de l’intérêt général de la population du Sud-Kivu dont les routes et les voiries urbaines de Bukavu sont” délabrées.

Par ailleurs, il est souligné dans cette plainte que depuis 2019, une exploitation sauvage de minerais dans la province a été effectuée par des sociétés chinoises sous la bénédiction de Theo Ngwabidje ; laquelle exploitation tragique a entrainé la violation des articles 56 et 57 de la constitution de la RDC qui érige un tel comportement en pillage et haute trahison qui sont des infractions punies par la loi. Cette exploitation a causé la destruction et la dévastation de champs des étangs piscicoles, des camps et des plantations de palmier à huile des populations et dont Ngwabidje est l’auteur intellectuel au regard de ses multiples correspondances » peut-on lire dans cette plainte.

Et d’ajouter : qu’il n’oublie pas non plus que lors d’un point de presse tenu ici à Bukavu, Theo Ngwabidje avait qualifié de courageux, des jeunes de Karhale qui avaient tué un présumé voleur, et ceci en violation intentionnelle des articles 60 et 61 de la constitution de la RDC en vigueur, depuis lors, il y a une augmentation des cas de justice populaire dans la ville de Bukavu et en province allant jusqu’au cannibalisme.

En dernier lieu, la plainte revient sur l’attaque de la ville de Bukavu par des rebelles. Pendant qu’il y avait crépitement des balles, l’ex gouverneur avait demandé à la population de vaquer librement à ses occupations en rassurant que la situation était sous contrôle puis mort d’homme s’en était suivie sans compter des blessés par balles perdues et des arrestations arbitraires parmi les civils qui avaient obéi à ce mot d’ordre.

Par ailleurs Homer Bulakali sollicite que la justice puisse ouvrir des poursuites judiciaires à charge de Theo Ngwabidje pour qu’il réponde de ses actes qui sont constitutifs des infractions prévues et punies par les lois du Pays.

Rodrigue ZAGABE

Abonnez-vous pour ne plus jamais rater nos prochaines publications.

Les commentaires sont fermés.