Bukavu : les campagnes de la désobéissance fiscale et Bukavu sans véhicule seront lancées dans un mois si le gouvernement ne réhabilite pas les routes en délabrement

Le bureau urbain de la société civile de Bukavu lance un ultimatum au gouvernement provincial pour réhabiliter les routes de la voirie urbaine en délabrement très avancé.

Dans un entretien avec Radio Star/Bukavu, le Président de cette structure Jakson Kalimba déplore l’inaction des autorités face au calvaire que traverse la population suite à cette situation d’impraticabilité des routes.

Il cite multiples correspondances dont celle adressée au ministre provincial des travaux publics datant de 2020 sur l’état critique des routes dans la ville de Bukavu. Kalimba renseigne que le même plaidoyer a été couché dans le mémorandum adressé au Gouverneur de Province en date du 24 février 2021, dans lequel étaient cité différents tronçons routiers prioritaires mais jusqu’à présent rien n’a été fait.

Au regard de ce qui précède, le bureau urbain de la société civile dit pouvoir lancer dans un mois, la campagne de désobéissance fiscale et Bukavu sans véhicule afin de pousser les autorités à répondre à leurs responsabilités.

Jackson Kalimba appelle ainsi la population à se joindre à ce combat qui vise à exiger la redevabilité vis-à-vis des dirigeants.

La société civile cité les tronçons routiers ci-après : le tronçon avenue ULINDI jusqu’aux feux rouges en passant par l’Avenue SAIO, Rond-point avenue des ouvriers vers l’avenue industrielle, marché Nguba jusqu’à Muhumba/centre Amani, Marché Nguba-frontière Ruzizi 1 en passant par les avenues du Plateau et du lac, Marché Nyawera-Irambo en passant par Mukukwe, Barabara Ngombe-Paroisse de Cahi en passant par l’EP ACOBI, place de l’indépendance-marché de Kadutu en passant par le centre de distribution BRALIMA sur avenue Industrielle, route Place de l’indépendance-Cimpunda-Ciriri à Busoka en passant par le marché dit “ba chômeurs”, tronçon place de l’indépendance-Ciriri-Mulwa en passant par le Lycée WIMA.

Bralima-Kasha où les fonds destinés à sa réhabilitation financés à 100% seraient détournés, le tronçon route Essence-Maria Kachelewa au quartier Cahi dont les travaux ont été abandonnés par l’Office des routes, le tronçon Bwindi-place communale de Bagira et enfin le tronçon maison communale-cimetière de MUSIGIKO en passant par les quartiers Lumumba et Nyakavogo.

Pascal Ngaboyeka

Abonnez-vous pour ne plus jamais rater nos prochaines publications.

Les commentaires sont fermés.