Sud-Kivu : lancement de la 2ème phase de la campagne de vaccination contre le choléra dans 6 zones de santé, plus 900mille personnes attendues

Le ministère provincial de la santé par l’entremise de la division provinciale de la santé au Sud-Kivu a procédé ce vendredi 1er avril 2022, au lancement officiel de la 2ème phase de la campagne de vaccination contre le choléra dans la province du Sud-Kivu. La cérémonie y relative s’est déroulée au camp policier Jules Moke en commune de Bagira.

Selon la conseillère au ministère provincial de la santé Sud-Kivu, Dr. Justine Nanvura qui y a représenté le ministre, 6 zones de santé sur les 34 que compte la province du Sud-Kivu sont concernées par cette phase.

Il s’agit de zones de santé d’Ibanda, Kadutu, Bagira pour la ville de Bukavu, et Nyantende, Kabare et Katana, en territoire de Kabare ; pour un total de 37 aires de santé. Elle ajoute qu’au total 903001 personnes d’une année au-delà sont concernées par cette vaccination.

« Aujourd’hui, nous sommes dans le programme élargi de vaccination, au nom du ministre provincial en charge de la santé, nous lançons la 2ème phase de cette campagne contre le choléra pour contribuer à la réduction de l’incidence ainsi que les risques de mobilité et de décès élevés au sein de notre population », a-t-elle confié.

Dr Justine Nanvura précise néanmoins que cette campagne sera de routine, c’est-à-dire que les équipes de vaccinateurs passeront de porte à porte pour administrer aux gens le vaccin via la bouche.

Le directeur national du programme d’élimination du choléra en RDC, Placide Welo indique pour sa part que l’objectif pour l’Etat congolais est d’arriver à éliminer cette épidémie mortelle au pays.

« Nous voulons que nous arrivions à éliminer le choléra en RDC, et le Sud-Kivu reste la 1ère province au pays en terme du nombre des cas. Voilà pourquoi en plus de toutes les autres actions que nous menons dans le cadre de l’amélioration de l’eau, hygiène et assainissement, il y a le pilier vaccination qui nous permet d’immuniser la population. Le vaccin fait une barrière entre les microbes et la personne », explique t il.

Et de préciser que le choléra est une maladie qui tue, si le traitement ne pas rapide, il appelle aussi à ceux qui vont prendre la 1ère dose de se rendre dans les structures sanitaires 2 semaines plus tard pour prendre la 2ème.

Il sied de souligner que les aires de santé de ces zones santé sont ciblées au regard de la mobilité élevée durant les 5 dernières années, avec des épidémies récurrentes notamment. Cette campagne de porte à porte prend fin le 5 avril prochain.

Cette campagne est organisée en province du Sud-Kivu par le ministère provincial ayant charge la santé avec le soutien de ses partenaires dont l’OMS et l’Unicef.

Pascal Ngaboyeka

Abonnez-vous pour ne plus jamais rater nos prochaines publications.

Les commentaires sont fermés.