Fizi/crise sécuritaire, administrative et de développement : la NDSCI adresse une note au gouverneur du Sud-Kivu, en voici la teneur

Face à la détérioration sécuritaire, administrative et judicaire dans le territoire de Fizi, la nouvelle dynamique de la société civile NDSCI/CUMVI YA CONGO hausse le ton et peint un tableau sombre, demande à l’autorité provinciale d’agir. Dans une lettre adressée au Gouverneur de la province du Sud-Kivu Théo Ngwabidje Kasi, cette structure citoyenne détaille, les multiples défis vécus dans cette partie de la province.

Du point de vue administration cette structure citoyenne dénonce la mégestion de biens publics et une faible prestation du personnel administratif sous la houlette de son administrateur monsieur KAWAYA MUTIPULA Aimé : “il s’observe une mauvaise prestation du personnel due à la mésentente entre l’administrateur du territoire, les chefs de service et les agents du bureau de l’intérieur. Cfr : lettre N°5072/51/B.6/TF/2022 du 5/04/2022”.

La NDSCI parle l’incapacité pour l’administrateur de territoire d’imposer la permanence des chefs de service dans leurs bureaux respectifs au chef-lieu du territoire. Ce qui entrainerait des mouvements ambulatoires dans une autre juridiction voisine : la ville de Baraka, l’usurpation des attributions de certains services de l’Etat dont les agents et fonctionnaires habilités sont victimes au profit de ses garçons de course.

“le cas le plus éloquent est celui de novembre 2021 où se tenait à BUKAVU un atelier de formation sur la collecte des données dans le cadre du Programme de Développement Local des 145 Territoires dont les services du plan et du Développement rural avaient forfaitairement été représentés, une flambée de déviation outrée de l’Ethique et Déontologie professionnelle par profération des injures publiques au Gouverneur de province, à ses collaborateurs, chefs coutumiers, les subalternes et à la population entière jusqu’à s’engager aux bagarres”, peut-on lire dans cette correspondance.

Et d’ajouter : « Monsieur KAWAYA MUTIPULA Aimé s’illustre en homme d’affaires et non en gestionnaire d’une entité Administrative, car il s’attache extrêmement à la destruction démesurée du territoire par le détournement des deniers publics et communautaires avec quiétude en violation du Guide à l’usage des autorités territoriales, P58 ».

Pour la NDSCI la situation sécuritaire se détériore du jour au lendemain non seulement suite à l’immoralité de certains éléments des FARDC qui jusqu’à présent ne subissent aucune rigueur de la loi, mais aussi à la présence de l’activisme des groupes armés locaux et étrangers.

Au regard de ce qui précède la Nouvelle Dynamique de la Société Civile « NDSCI CHUNVI YA CONGO » en territoire de Fizi, demande au gouvernement de restituer sans condition tous les biens publics et communautaires détournés par l’Administrateur du territoire de Fizi ; de permuter l’Administrateur de territoire, Monsieur KAWAYA MUTIPULA Aimé et supprimer toutes les barrières payantes érigées illégalement par les militaires FARDC en reprenant leurs anciennes formes de poste de contrôle de sécurité.

Il sied de noter que le territoire de Fizi traverse de nombreuses crises sécuritaires suite à l’activisme des groupes armées.

Wivine Ngango

Abonnez-vous pour ne plus jamais rater nos prochaines publications.

Les commentaires sont fermés.