Bukavu: insécurité au quartier Nyalukemba, la société civile d’Ibanda hausse le ton

La société civile communale d’Ibanda dénonce avec énergie l’insécurité grandissante dans la province du Sud Kivu en général et dans la ville de Bukavu, spécifiquement dans le quartier Nyalukemba.

En effet, des bandits armés ont attaqué plusieurs familles à Irambo vers le camp militaire Saio dans la nuit du mercredi 15 à ce jeudi 16 juin 2022 aux environs de 2h du matin.

«La nuit de mercredi à ce jeudi n’a pas été rose pour les habitants du quartier Irambo vers le camp militaire Saio. Il y’a des bandits qui ont attaqué des familles où vivent des militaires. Heureusement c’était aux environs de deux heures du matin, les militaires qui sont à la garde au niveau de la barrière à l’entrée du camp ont entendu des cris et sont intervenus et ont échangé des tirs avec ces malfrats qui ont abandonné des biens volés avant de se volatiliser dans la nature” rapporte David Cikuru président de la société civile d’Ibanda avant d’ajouter :”la même nuit au niveau de l’avenue Albert Kayabu, des bandits ont attaqué un jeune garçon et l’ont molesté. Il a été grièvement blessé, et a même perdu connaissance. Tout ce qu’il avait sur lui a été emporté par ces bandits».

A cet effet, cette structure citoyenne réitère son appel aux autorités en charge de la sécurité de prendre leur responsabilité en main en vue de restaurer la paix dans les coins et recoins de là ville de Bukavu.
“Nous continuons de demander aux autorités de voir comment sécuriser la population et ses biens puisque la population vit maintenant dans une psychose à cause de l’insécurité devenue monnaie courante Conclut David Cikuru.

Wivine Ngango

Abonnez-vous pour ne plus jamais rater nos prochaines publications.

Les commentaires sont fermés, mais trackbacks Et les pingbacks sont ouverts.