Insécurité en RDC : Le CPJ invite les jeunes à lutter contre la propagation de la haine et de la violence au Sud-Kivu

Le conseil provincial de la jeunesse « CPJ » du Sud-Kivu demande à tous les jeunes de cette province en particulier et de la RDC en général de ne pas tomber dans le piège de l’ennemi en cette période où le pays de Lumumba fait face à une agression Rwandaise.

Cette réaction intervient alors que des messages d’incitation à la haine et à la division ont été véhiculés dans les réseaux sociaux la semaine dernière par certains congolais, qui voulaient s’en prendre aux rwandais vivant en RDC.

Dans un entretien avec Radio Star Bukavu ce mercredi 22 juin 2022, la présidente du CPJ Joella Sambo pense que cette façon d’agir, par une minorité de la population n’est pas un moyen de soutenir ni le gouvernement congolais, ni les FARDC qui sont actuellement déployés sur la ligne de front pour combattre les terroristes du M23.

Elle propose par contre des contributions pour accompagner les vaillants soldats avec notamment la campagne du bureau de coordination de la société civile disant, je cite” une bouteille d’eau pour nos FARDC”

Pour Joella Sambo, s’attaquer aux rwandais en RDC, c’est aussi mettre en danger la vie des congolais vivant chez Kagame, d’où la nécessité de ne pas exposer même des personnes qui ne sont concernées ni de près ni de loin par ce qui se passe en RDC surtout dans sa partie Est.

Au regard de ce qui précède, la précitée invite les jeunes à éviter de transmettre des messages qui appellent à la violence et aux hostilités envers les communautés étrangères en prêchant le vivre ensemble, tout en laissant bien-sûr les FARDC exercer leur mission.

Rodrigue ZAGABE

Abonnez-vous pour ne plus jamais rater nos prochaines publications.

Les commentaires sont fermés, mais trackbacks Et les pingbacks sont ouverts.