Sud-Kivu : les jeunes appelés à penser comme le docteur Dénis Mukwege

La Génération, petits Mukwege a réuni plusieurs jeunes le dimanche 17 juillet 2022 en la salle Concordia situé dans la commune d’Ibanda à Bukavu, objectif : parler des bienfaits et mérites du prix Nobel de la paix 2018, le docteur Dénis Mukwege.

Cette rencontre intervient à l’occasion de la célébration de la journée de l’institution de la Cour pénale internationale. Ces jeunes ont invité d’autres jeunes à mener des actions comme Mukwege c’est-à-dire, penser comme lui.

Dans un entretien avec Radio Star Bukavu, Destin Magala, activiste pour la paix et l’un des jeunes organisateurs de cette journée précise que l’idée est avant tout de montrer aux yeux du monde que Mukwege reste un homme important non seulement pour le Sud-Kivu mais aussi et surtout bien pour le monde entier.

« c’était une occasion pour nous d’échanger avec les jeunes afin d’inciter la jeunesse qui constitue le poumon de l’élévation d’une nation à transiter de la passivité vers l’activité sous la lumière modelée du gynécologue qui a su marquer le monde par ses empreintes », dit-il.

Invitée à cette activité, Maitre Néné Bintu, Vice-présidente du bureau de coordination de la civile du Sud-Kivu et paneliste, parle du Docteur Dénis Mukwege comme une icone tout en insistant sur le rôle que doit jouer chaque jeune dans la construction de la paix en République démocratique du Congo.

S’agissant des attentes du bureau de coordination sur une probable candidature de Mukwege aux prochaines élections prévues en 2023, Néné Bintu reste sûre que le précité pourrait faire de la RDC un pays fort et grand mais qu’il est de son devoir de faire un choix.

Notons que la Génération, petits Mukwege est non seulement une structure qui regroupe des jeunes autour de grandes valeurs qu’incarne le Professeur Dr Denis Mukwege, mais aussi, elle est une école qui puise tout dans les grandes pensées du Prix Nobel de la Paix 2018. Emplis d’énergies et d’enthousiasme, cette génération estime qu’une œuvre n’en est pas une si elle doit disparaître avec son auteur.

Rodrigue ZAGABE

Abonnez-vous pour ne plus jamais rater nos prochaines publications.

Les commentaires sont fermés.