Sud-Kivu: ouf de soulagement pour les motocyclistes, le gouvernement leur accorde un mois pour s’identifier

Les motards et les conducteurs de tricycles de la ville de Bukavu dans le Sud-Kivu viennent d’obtenir une dérogation d’un mois pour s’identifier.
Compromis trouvé le dimanche 17 juillet 2022 au terme de la réunion présidée par le gouverneur Théo NGWABIDJE KASI en sa résidence, une réunion à laquelle ont pris part des représentants de l’asnamoc, apromotoski, assonamoc qui sont venus rencontrer l’autorité provinciale en vue de solliciter un délai pour leur permettre d’être en ordre.

C’est dans ce sens que demain lundi, les motards et les conducteurs des tricycles sont autorisés à rouler sur le boulevard Patrice Emery Lumumba.
Le ministre provincial de transport et voies de communication Alimassi Matthieu indique que les documents exigés aux motocyclistes pour leur identification sont la carte d’électeur, le permis de conduire et un jeton lui délivré par le chef du quartier où il vit.

Notons que cette décision interdisant la circulation des motos et tricycles sur le boulevard Patrice Emery Lumumba est l’une de plusieurs autres prises au cours de la 28è réunion ordinaire du Conseil des Ministres Provinciaux tenue vendredi 15 juillet 2022.

D’autres mesures sont notamment ;
les gros camions dépassant 10 tonnes qui sont interdits de circuler dans la ville de Bukavu de 6h à 20h ;
Le contrôle technique étant obligatoire, tous les engins roulants automoteurs sont interdits de circuler dans la Province sans document de bord. Un délai de 30 jours est accordé à chaque propriétaire de véhicule pour se mettre en ordre ;

La stricte observance des panneaux de signalisation, faute de quoi l’engin roulant se verra infliger une amende conséquente ;
Interdiction d’ériger les marchés pirates sur les lieux non indiqués (artères principales et secondaires) ; etc. toutes ces mesures elles restent de strictes applications, a rappelé Mr Alimassi Matthieu.

Sur le plan sanitaire, le Conseil a décidé de la suppression de paiement des frais de test de diagnostic rapide antigénique COVID-19 au niveau des points d’entrée des postes frontaliers de la Province.

Pascal Ngaboyeka

Abonnez-vous pour ne plus jamais rater nos prochaines publications.

Les commentaires sont fermés.