Kalehe : la société civile exige des enquêtes après la mort d’un officier des FARDC à Bunyakiri

Un officier des forces armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) a été tué par des hommes porteurs d’armes l’après-midi de vendredi 26 août 2022, à Bunyakiri dans le territoire de Kalehe au Sud-Kivu.

La victime avait le grade de major au sein des forces loyalistes de la RDC, rapporte Didier Kitumaini, président de la société civile forces vives de Bunyakiri.

” Il a été tué par des porteurs d’armes non autrement identifiés à Chabunda/Kambale à la suite d’une incompréhension entre un fumeur du chanvre que les militaires ont arrêté ne sachant pas que ces porteurs illégaux d’armes étaient sur place, c’est ainsi que des coups de balles seraient tirés entre les deux camps, le major FARDC va tomber sur place et les militaires FARDC ont poursuivi les assaillants jusqu’à Lukando”, explique-t-il.

Didier Kitumaini renseigne que suite à cette situation, la population de Lukando est en déplacement vers le terrain de NYAMUNENE sur la RN3.
“La Société Civile de Bunyakiri, demande des enquêtes sérieuses pour dénicher et déférer devant les instances judiciaires, les présumés auteurs de la mort de cet officier militaire” poursuit Mr Didier Kitumaini, président de la société civile de Bunyakiri.

Pascal Ngaboyeka

Abonnez-vous pour ne plus jamais rater nos prochaines publications.

Les commentaires sont fermés.