Bagira: Arrêté arbitrairement depuis le 9 septembre,Olivier Bahaya continue de croupir en prison

Le mouvement citoyen TELEMA dénonce l’arrestation arbitraire de son militant Olivier Bahaya BIBENTYO, par le tribunal de grande instance de Bukavu depuis maintenant plus de 7 jours.

D’après Didier Katebera militant dudit mouvement, Olivier avait été arrêté pendant qu’il expédiait une correspondance adressée au préfet de l’institut Bangu situé à Bagira qui, d’après cette source est contesté non seulement par les élèves, les parents mais aussi les enseignants.

Hélas, regrette Didier, ce préfet dont tout le monde fustige sa gestion serait soutenu par la hiérarchie de la coordination des écoles conventionnées protestantes de la 5ème CELPA.

Le mouvement citoyen parle là d’une simple stratégie d’intimidation sur ce défenseur des droits de l’homme et exige sa libération immédiate et sans condition car non seulement le précité n’est pas en bonne santé mais aussi parce que les raisons de son arrestation ne sont pas connues.

Cette structure rapporte que même les élèves sont aussi menacés par certains enseignants qui seraient utilisés aussi par ce même préfet.

« Après avoir constaté le flou qu’il y a autour de l’arrestation de notre militant, le mouvement citoyen Telema invite toute la population de la commune de Bagira et plus particulièrement les élèves et les parents d’élèves de l’institut Bangu à garder leur calme en attendant d’épuiser toutes les cartouches de plaidoyer pour l’obtention de la libération immédiate et sans condition de monsieur Olivier Bahaya qui doit aller suivre les soins en dehors de la prison centrale», explique cet acteur de la société civile.

Contacté à ce sujet par la rédaction de Radio Star Bukavu, le préfet de l’institut Bangu se réserve de tout commentaire. Une situation qui laisse croire que la suite sera longue si rien n’est fait par la coordination des écoles protestantes.

Rodrigue ZAGABE

Abonnez-vous pour ne plus jamais rater nos prochaines publications.

Les commentaires sont fermés.