Bukavu : le mouvement casque vert rappelle à l’autorité provinciale sa promesse en rapport avec les constructions anarchiques

Les activistes du mouvement écologiste Casque Vert, rappelle à l’autorité provinciale sa promesse, celle d’évacuer les populations dont leurs constructions se situent sur des sites impropres à la construction sur l’ensemble de la ville de Bukavu.

Ce rappel a été fait au vu de multiples dégâts matériel et humain qui sont régulièrement rapportés lors de fortes pluies sur la ville de Bukavu.

L’autorité provinciale avait accordé un délai de grâce d’un mois (depuis le 28 avril 2022), aux occupants des sites impropres de la ville de Bukavu pour les quitter. Ce délai est déjà dépassé de plus de 4 mois à ce jour.

C’était lors de l’éboulement qui a causé mort d’hommes sur la colline surplombant le lycée Wima au mois d’avril dernier.
Il s’observe malheureusement que les sites à risque sont toujours occupés et les constructions continuent, ce que déplore le mouvement Casque Vert.

Pascal Ngaboyeka

Abonnez-vous pour ne plus jamais rater nos prochaines publications.

Les commentaires sont fermés.