M23 à Bunagana : le P3 Samuel Byamungu appelle les étudiants et les chefs d’établissements supérieurs et Universitaires à observer une journée ville morte ce mardi

Des appels à l’observance d’une journée ville morte ce mardi 27 septembre à Bukavu et sur l’ensemble de la province se multiplient. Dans la foulée, c’est le tour de la Coordination des Etudiants du Sud-Kivu, d’appeler tous les étudiants des institutions d’enseignements supérieurs et universitaires du Sud-Kivu, de respecter la Journée ville morte de ce mardi 27 septembre 2022.

Cette structure membre de la société civile fait part de son soutien à cette démarche initiée par la Société Civile et dont l’objectif n’est autre que d’exiger la libération de la cité de Bunagana occupée depuis plus de 3 mois par les terroristes du M23.

Dans un entretien avec Radio Star/Bukavu, ce lundi 26 septembre, le porte-parole provincial des étudiants du Sud-Kivu, Samuel Byamungu, dit suivre de près la situation précaire de l’insécurité à l’Est, et lance un appel aux chefs d’établissements d’accompagner cette action citoyenne et pacifique visant à obtenir l’intégrité du territoire national et dénoncer au passage, l’occupation injustifiée d’une partie du pays.

La coordination provinciale des étudiants du Sud-Kivu demande à tous ses camarades et d’autres compatriotes de rester à la maison ce mardi 27 septembre, et exige donc la libération immédiate de Bunagana occupé par le Mouvement M23, faute de quoi elle promet de passer aux actions de grande envergure dans un futur proche.

Pascal Ngaboyeka

Abonnez-vous pour ne plus jamais rater nos prochaines publications.

Les commentaires sont fermés.