Mort de Moise Cizungu : la société civile exige des enquêtes sérieuses

La société civile de la commune d’Ibanda condamne avec la dernière énergie la mort de Moise Cizungu, jeune de son état, tué par policier.
Le fait s’est passé le samedi 3 septembre 2022 à Labotte juste au niveau de l’assemblée provinciale du Sud-Kivu aux avirons de 23 heures alors qu’il revenait de la fête, rapportent certaines sources.

D’autres indiquent que bien avant, la victime qui était aussi boucher au marché de Nyawera s’est bagarrée avec les membres du comité de la fête et c’est là que les policiers sont arrivés. L’un, pour des raisons encore non élucidées, a tiré sur lui deux balles dans la poitrine et s’est volatilisé dans la nature.

Selon de David Cikuru, président de la société civile d’Ibanda, Moise Cizungu était avec son grand qui a aussi attrapé une balle dans le pied. Il a ensuite été acheminé dans une structure sanitaire de la place pour des soins appropriés.

« Le regret que nous avons c’est de voir qu’un jeune répondant au nom de Moise Cizungu, boucher de son état au marché de Nyawera ait été tué après avoir attrapé des balles dans la poitrine et son frère, blessé au niveau du pied. La scène s’est passée aux environs de 23 heures pendant qu’il y avait altercation entre lui et un groupe de jeunes qui assurait le protocole dans la salle 7 fontaines à Labotte. C4est de là qu’ils sont partis mais en cours de route, ils ont rencontré des hommes en tenue policière, ils se sont aussi bagarrés avec eux et c’est là qu’un policier a tiré sur lui et il est mort sur le champ», conclut cet acteur de la société civile.

Il appelle ainsi à des enquêtes sérieuses pour que l’auteur du meurtre soit poursuivi et puni conformément à la loi car précise-t-il, il est inadmissible qu’un policier bien conscient et entrainé soit capable d’arracher la vie d’un jeune qui avait encore un grand avenir devant lui.
Pour ce dernier, le rôle d’un policier est et reste de protéger la population et ses biens et non être une menace pour celle-ci.

Rodrigue ZAGABE

Abonnez-vous pour ne plus jamais rater nos prochaines publications.

Les commentaires sont fermés.