Problème de transport en commun à Bukavu: Voici ce que propose la LUCHA

Le mouvement Citoyen Lutte pour le Changement LUCHA section du Sud-Kivu dit avoir constaté du désordre hors pairs dans la réglementation du prix de transport en commun depuis l’interdiction de circulation de motards sur le boulevard Patrice Emery Lumumba par le gouvernement provincial.

Pour cette structure, cette mesure fait souffrir les usagers à quelques semaines de sa mise en application. La LUCHA cite entre autres la fixation du prix de transport selon l’humeur de chaque conducteur de taxi, Bus et les retards intempestifs des élèves à leurs lieux d’apprentissage.

Dans un communiqué rendu public et dont une copie est parvenue à la rédaction de Radio Star Bukavu ce mardi 13 septembre 2022, la LUCHA revient sur les problèmes des embouteillages observés à la place de l’indépendance car les motards qui n’ont pas de parkings pour attendre leurs clients et les amener à destination se retrouvent obligés de stationner sur la route, une situation qui peut conduire à des accidents de circulation.

Ce qui est étonnant ajoute la LUCHA est de voir que les autorités qui ont dans leurs attributions, la réglementation du transport en commun font semblant de ne rien voir et ne sont même pas soucieuses de trouver une solution qui facilite les usagers.

Au regard de ce qui précède, le mouvement citoyen précité propose aux autorités de mettre les points de passage sur le boulevard pour les motards et d’organiser une séance de discussion avec les organisations de motards et ainsi trouver un compromis sur cette question qu’il qualifie d’intérêt public. La LUCHA veut voir le maire de la ville mettre en place des mesures dissuasives pour imposer le respect du prix du transport dans la ville.

Aux conducteurs de Bus et Taxi de respecter le prix du transport en commun et cela peu importe le trajet, le temps et l’atmosphère et à la population d’être exigeante et de ne pas céder face aux caprices des chauffeurs.

Rodrigue ZAGABE

Abonnez-vous pour ne plus jamais rater nos prochaines publications.

Les commentaires sont fermés.