Sud-Kivu : SAJECEK publie le rapport mensuel sur la situation sécuritaire et s’inquiète de la persistance des tueries

La Synergie des associations des jeunes pour l’éducation civique et électorale et la promotion des droits de l’homme (SAJECEK-FORCES VIVES) a rendu public samedi 10 septembre, son rapport mensuel sur la situation sécuritaire au Sud-Kivu, au courant du mois d’aout.

Ce document exploité par Radio Star renseigne que 27 personnes ont été tuées, 44 maisons attaquées par des bandits armés, 1 véhicule braqué, 7 cas d’enlèvement et 4 cas de justice populaire au cours du mois d’août 2022.

Le territoire de Fizi a été l’entité la plus touchée avec 10 cas de tuerie. Une hausse d’attaques de maisons de paisibles citoyens se fait observer pendant ce mois d’août. 44 maisons ont fait l’objet d’attaques contre 35 au mois de juillet. La ville de Bukavu occupe la première position avec 23 maisons attaquées. En ce qui concerne le braquage de véhicules, on note une diminution significative pendant le mois d’août.

Un seul cas a été répertorié contre 17 au mois de juillet. 7 cas d’enlèvement ont été enregistrés contre 13 cas au mois de juillet dernier. Le recours à la pratique de justice populaire continue à s’observer au Sud-Kivu. 4 cas ont été enregistrés contre 5 au mois de juillet.

Cette organisation de défense des droits de l’homme recommande aux services de sécurité de se réunir afin de trouver des solutions au problème d’insécurité qui perturbe la vie de la population du Sud-Kivu, ainsi que la dotation aux forces de défense et de sécurité des moyens financiers afin qu’elles accomplissent leur mission.

Abonnez-vous pour ne plus jamais rater nos prochaines publications.

Les commentaires sont fermés.