Bukavu: Annulation de la marche des forces vives de la société civile exigeant le départ de la MONUSCO

Prévue ce vendredi 14 octobre 2022, la marche pacifique envisagée par les forces vives de la société civile du Sud-Kivu pour exiger le départ de la MONUSCO du sol congolais et la récupération de Bunagana n’a pas été effective .

En effet, à la place de l’indépendance, lieu de départ de la manifestation, la police y a été déployée pour empêcher l’organisation de cette action citoyenne.

Dans un entretien avec Radio Star Bukavu, le président de la fédération de la société civile du Sud-Kivu Frédéric Mushagalusha déplore l’attitude des autorités provinciales plus particulièrement celle du maire de la ville de Bukavu.

Il ajoute, par ailleurs, que le dispositif sécuritaire qui a cadré leur lieu de rassemblement, les a poussés à annuler cette marche et ainsi éviter des dégâts qui pourraient surgir à cette occasion.

« La manifestation devrait se tenir aujourd’hui, on avait informé le maire de la ville depuis le 10 octobre et le maire devrait normalement prendre acte parce qu’il s’agit d’une note d’information. Malheureusement c’est seulement hier qu’on a eu sa lettre interdisant cette manifestation. A partir de 6 heures, le maire avez déjà déployé un dispositif de la police à la place de l’indépendance » ,explique notre interlocuteur.

Notons que cette marche avait comme itinéraire, place de l’indépendance, Nyawera jusqu’à la base de la Monusco à Muhumba où le mémorandum devrait être lu et déposé.

Rodrigue ZAGABE

Abonnez-vous pour ne plus jamais rater nos prochaines publications.

Les commentaires sont fermés.