Bukavu : La présence massive des enfants dits de la rue  présente un danger pour la population (Bureau urbain de la NDSCI ).

Après un constat fait par la nouvelle dynamique de la société civile NDSCI, les enfants dits de la rue seraient à la base des cas de vol et trouble dans la ville de Bukavu surtout pendant les heures tardives.

Dans un communiqué rendu public ce jeudi 06 octobre 2022 ; Josué Murhula, vice président urbain de cette structure citoyenne, dit que la présence massive de ces enfants  est une source d’insécurité dans la ville car ils se droguent, boivent des boissons fortement alcoolisées et le soir, ils se regroupent et terrorisent la population avec des armes blanches.

« Ils sont regroupés en catégories mais également on peut les localiser parce qu’il y’a ceux qui sont au niveau du beach Muhanzi, chez Kibonge, chez baba Chinganzi et a l’essence. Nous sommes en train d’observer un peu partout même pendant les heures tardives ils se regroupent à des lieux de fête, pour insécuriser la population. Quand il fait nuit ; ils se transforment en bandits pour extorquer et ravir des biens de paisibles citoyens», a dit Josué Murhula .

Ce dernier demande aux autorités compétentes à tous les niveaux principalement le ministre en charge des affaires sociales et aux organisations humanitaires de bien vouloir mettre fin à cette présence massive des enfants dits de la rue en les intégrant dans des centres de rééducation ou des familles d’accueil et/ou créer des centres d’encadrement pour ces jeunes.

Fréderic Batumike

Abonnez-vous pour ne plus jamais rater nos prochaines publications.

Les commentaires sont fermés.