Mwenga : la société civile plaide pour la réhabilitation des routes de desserte agricole

Plusieurs routes du Sud-Kivu demeurent en délabrement très avancé. C’est le cas spécifique du territoire de Mwenga, où non seulement la route nationale numéro deux (RN2) demeure un casse-tête pour les usagers, autant pour les routes de desserte agricole.

Suite à cette situation, la population du groupement de Batumba dans la chefferie de Basile demande au cadre de concertation territorial de la société civile, de plaider pour cette cause.

Selon ces habitants, la fréquentation de véhicules de marque 1924 serait la cause du délabrement très avancé de différentes routes de desserte agricole, notamment l’axe Kitamba-Mwenga pourtant réhabilité par le Fonds social de la République dans le cadre du projet STEP1.

« Aujourd’hui cette route de 7km est en délabrement causé par des véhicules qui partent récupérer les planches. Ayant plus de 30tonnes, ces véhicules affectent négativement les ponts surtout celui jeté sur la rivière Bilaile déjà en fissure, le cadre de concertation dénonce ce comportement qui ne fait pas la promotion et le maintien du projet, que la chefferie de Basile signe un arrêté portant interdiction de passage des gros camions sur les routes de desserte agricole dans son entité », confie Hilaire Isombya, président de cette structure citoyenne.

Il sied de noter que plusieurs routes de desserte agricole au Sud-Kivu, seront réhabilitées dans le cadre du programme de de développement des 145 territoires du gouvernement de la RDC, a rassuré François Rubota, ministre du développement rural lors de son récent passage au Sud-Kivu.

Pascal Ngaboyeka

Abonnez-vous pour ne plus jamais rater nos prochaines publications.

Les commentaires sont fermés.