Probable détournement au Sud-Kivu : le parti politique LGD sort de son silence

Le parti politique Leadership et gouvernance pour le développement a dans un communiqué de presse rendu public le mardi 18 octobre 2022 demandé au procureur près la cour de cassation de se saisir du dossier relatif à un probable détournement des fonds par le gouverneur de province.

Ce parti politique cher à l’homme à la cravate rouge, Augustin Matata Mpongo ,dit se référer au récent rapport de l’Inspection Générale des Finances qui a fuité et qui atteste que le gouverneur de province du Sud-Kivu aurait détourné un montant de près de 6 millions de dollars américains.

En l’absence d’une confirmation nette de l’IGF, le LGD précise qu’il ne peut se prononcer radicalement à ce sujet mais il regrette que de telles allégations soient portées contre l’autorité provinciale et que cette situation passe inaperçue par les instances politico-judiciaires de la République.

« Le LGD fédération du Sud-Kivu est extrêmement préoccupé que de telles allégations soient portées contre l’autorité provinciale par un organe spécialisé de la présidence de la république et que cette situation soit passée sous silence par les instances politico-judiciaires du pays. Ces allégations de détournement des deniers publics sont les symptômes apparents d’un système de gestion opaque, prédateur et cavalier qui endeuille et clochardise la population du Sud-Kivu » peut-on lire dans ce communiqué.

Cependant, le LGD ajoute que si les allégations dudit rapport s’avéraient être vraies, cette réalité des faits dénoterait une inconscience et légèreté politique dans la gestion de la Res publica caractérisée par une mauvaise gouvernance.

Au regard de ce qui précède, le LGD demande à l’assemblée provinciale du Sud-Kivu d’initier une mission de contrôle pour mettre de la lumière dans cette affaire et de tirer des conséquences politiques prévues par la constitution et les lois du pays.
A la société civile, ce parti de demande de barrer la route à toutes ces manœuvres qui causent du recul au sein de la province.

Rodrigue Zagabe

Abonnez-vous pour ne plus jamais rater nos prochaines publications.

Les commentaires sont fermés.