Sud-Kivu: suivant le mot d’ordre du RAPUICO, l’UOB décide de lever la grève des professeurs

Les professeurs de l’Université Officielle de Bukavu ont décidé de suspendre leur mouvement de grève conformément au mot d’ordre lancé par le Réseau des Associations des Professeurs des Universités et Instituts supérieurs du Congo ‘RAPUICO’.

Dans un communiqué rendu public et dont une copie est arrivée à la rédaction de Radio Star Bukavu, ces professeurs disent avoir trouvé des avancées significatives dans les négociations entre le RAPUICO et le gouvernement congolais.

« En date du 27 septembre 2022, l’association des professeurs de l’UOB (APOUN) avait réaffirmé sa solidarité avec les démarches du Réseau des Associations des Professeurs des Universités et Instituts supérieurs du Congo RAPUICO en arrêtant toute les activités académiques à l’UOB jusqu’au respect total des engagements du banc gouvernemental. Tenant compte des avancées significatives (-achat d’une partie des véhicules de professeurs et-bientôt l’allocation des indemnités de la recherche aux établissements universitaires publics de la RDC) et du contexte particulier de la guerre, la coordination nationale du RAPUICO avait décidé de suspendre la grève décrétée le 22 septembre 2020 en vue de sauver l’année académique 2021-2022. Après une large concertation, les professeurs de l’APUOB ont décidé de suspendre la grève et de suivre le mot d’ordre du RAPUICO », peut-on lire dans ce communiqué signé par Mbalasa Mulungaibalu et Mangambu Mokoso, respectivement vice-président et président de la coordination de l’association des professeurs de l’UOB.

Pour rappel, le RAPUICO a décrété ce mouvement de grève le vendredi 22 septembre dernier, suite notamment ; au non-respect des échéances pour la livraison des véhicules aux professeurs, le paiement de la prime annuelle de recherche et la prise en compte du nouveau barème de l’ESU et de la recherche scientifique, dans les prévisions budgétaires de l’exercice 2023.

Rodrigue ZAGABE

Abonnez-vous pour ne plus jamais rater nos prochaines publications.

Les commentaires sont fermés.