RDC: Massacre de Kishishe estimé à 272 morts, la LUCHA se dit consternée.

Le mouvement Citoyen Lutte pour le Changement LUCHA se dit consternée par le massacre de 272 civils à Kishishe dans le groupement de Bambu en territoire de Rutshuru.
Ce massacre attribué aux terroristes du M23 a eu lieu le vendredi 29 novembre 2022, situation sanglante qui a d’ailleurs poussé le gouvernement congolais à décréter 3 jours de deuil national.

Pour la LUCHA, ce massacre est un signe que le M23 ne veut pas déposer les armes par la voie diplomatique, d’où son appel à l’option militaire.
« Ces congolais qui sont en train de perdre leurs vies, avaient des rêves aussi de l’ambition et l’envie de travailler pour notre pays. Et cette situation nous touche profondément parce qu’on ne comprend pas comment dans une nation, on massacre des gens et rien n’est fait » explique Fiacre Kulugusha, l’un de ses militants.

Bien qu’étant satisfait du décret du deuil national, cet acteur croit qu’il serait maintenant temps de mettre de côté la diplomatie et de faire face militairement à cette rébellion qui ne cesse pas d’endeuiller plus d’un congolais.

Pour ce faire, il invite une fois de plus le gouvernement congolais à mettre du sérieux et de responsabilité en dotant les FARDC des moyens militaires nécessaires pour faire face au M23 et tous les groupes armés locaux et étrangers qui sèment terreur et désolation dans la partie Est de la RDC.

Rappelons que lors de la 79ème réunion du conseil des ministres tenue le 2 décembre 2022, le Président de la République Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, a, dans sa communication, condamné le dernier massacre de plus de 250 civils à Kishishe dans le territoire de Rutshuru au Nord-Kivu, dans l’Est de la République démocratique du Congo.

Pour le Chef de l’État, ce drame est une preuve supplémentaire des atrocités des terroristes du M23 qui excellaient déjà dans la violation des droits humains, par la commission de crimes de différents genres.
Pendant ce temps, plusieurs manifestations contre cette agression ont été organisées par la CENCO la semaine dernière à travers le pays.

Rodrigue ZAGABE

Abonnez-vous pour ne plus jamais rater nos prochaines publications.

Les commentaires sont fermés.