Sud-Kivu : Janvier Museme Kilondo, coordonnateur provincial du CSAC porté en sa dernière demeure, des témoignages de ce qu’il fût 

Officiels, collègues, amis, famille biologique et connaissances ont rendu les derniers hommages au Coordonnateur provincial du Conseil Supérieur de l’Audiovisuel et de la Communication au Sud-Kivu, Janvier Museme Kilondo Nkula, mercredi 07 décembre 2022 au cercle sportif de Labotte dans la commune d’Ibanda.

Selon certaines personnes proches du défunt  c’était un homme intègre qui voulait l’évolution de tout le monde.
Pour Denis-Robert Kingombe, Janvier était non seulement son ainé, mais surtout son ami personnel. Il regrette tellement sa disparition qui en même temps, crée un vide considérable dans le secteur médiatique au Sud-Kivu.

« Aujourd’hui nous sommes vraiment dans une grande tristesse de perdre notre ainé, notre grand frère, ami et connaissance en la personne de Janvier Museme Kilondo Nkula. Personnellement il m’a suffisamment appris dans le métier que j’exerce aujourd’hui en tant que journaliste. Au-delà de ça, il est parmi des gens qui m’ont aidé à, améliorer ma situation sociale au sein de l’ACP, un témoignage éloquent et inoubliable pour moi. Il était un homme vraiment sage, humble, communicatif et surtout joyeux, il avait beaucoup de sagesse dans lui et aujourd’hui le CSAC vient de perdre une tête importante ici en province du Sud-Kivu», a-t-il souligné.  

Rapprochée également de notre micro ; madame Liliane Kiswa la petite fille du défunt  témoigne de son grand père qui était un exemple pour toute la famille car il se souciait de tout le monde en s’appropriant les problèmes des autres.

De ce fait ; elle remercie Dieu qui avait doté son grand père de bons caractères et qui à son tour les a transmis non seulement à ses enfants et à tout son entourage.

Dans le monde journalistique ou il a évolué ; Janvier Barhahiga, a connu le défunt depuis 2012 lors de sa tournée dans les rédactions pour vérifier les conditions dans lesquelles travaillaient les jeunes journalistes à cette époque.

« Dans lui j’ai trouvé un papa qui voulait voir l’émergence des jeunes dans la presse », a dit Janvier Barhahiga.

Signalons qu’après la levée du corps de la morgue de l’Hôpital Provincial Général de Référence de Bukavu et les cérémonies d’hommage au cercle sportif , le corps a été conduit à la cathédrale Notre-Dame de la Paix où une messe de requiem a été dite avant le départ pour le cimetière de la Ruzizi pour l’enterrement suivi de la levée du deuil.

Pour rappel, monsieur Janvier Museme Nkula était fauché par un véhicule et avait rendu l’âme la nuit du vendredi 02 décembre 2022 vers 02h30 du matin.

Frederic BATUMIKE

Abonnez-vous pour ne plus jamais rater nos prochaines publications.

Les commentaires sont fermés.