Sud-Kivu : Le bureau de coordination de la société civile accorde 72 heures à Théo Ngwabidje pour déposer sa démission

Les forces vives de la société civile viennent d’accorder un délai de 72 heures au gouverneur de province du Sud-Kivu Théo Ngwabidje Kasi pour déposer sa démission. Déchu le 24 novembre 2022 par l’Assemblée provinciale du Sud-Kivu.

Ces forces vives lui demandent de le faire par élégance politique en demandant aussi pardon à la population du Sud-Kivu pour l’humiliation que ses proches ont imposée au vice-président de l’Assemblée provinciale le jour du vote de la motion de censure contre son gouvernement.

Dans un point de presse tenu à Bukavu ce vendredi 09 décembre 2022, le bureau précise que si Théo Ngwabidje Kasi ne respecte pas le délai lui accordé, ils vont passer à des actions citoyennes non violentes pour le contraindre à le faire. Il s’agit des actions comme: manifestations pacifiques et des sit-in au gouvernorat, la désobéissance fiscale sur toute l’étendue de la province et la clameur publique chaque fois qu’il passera dans le rue de la ville et partout dans les territoires.

Dans ce même angle d’idées, les forces vives du Sud-Kivu par le truchement de son président Adrien ZAWADI, annoncent le début de la désobéissance civile qui signifie en d’autres termes la rupture de toute collaboration avec Théo Ngwabidje et tous les membres de son gouvernement déchu.

« Tous les acteurs sociaux et les bons citoyens doivent désormais boycotter toutes les activités qu’il organise ou il participe. Nous allons continuer à collaborer seulement avec l’administration publique », explique Adrien ZAWADI.

Signalons que la situation politique en province du Sud-Kivu est tendue depuis le 21 novembre 2022, jour du dépôt de la motion de censure. Le vote était intervenu le 24 novembre au cours duquel 27 députés provinciaux avaient voté pour le départ du gouverneur ainsi que de son gouvernement. Ce résultat est en ce jour contesté par le gouverneur de province.

Rodrigue ZAGABE

Abonnez-vous pour ne plus jamais rater nos prochaines publications.

Les commentaires sont fermés.