Sud-Kivu, le collectif Amka Congo promet de saisir de grandes instances afin de comprendre le rôle de la cellule d’investigation du gouvernorat

La tension politique au Sud-Kivu continue de faire couler beaucoup d’encre et susciter des réactions de part et d’autre.

En effet, le collectif des Mouvements Citoyens et organisations des Jeunes Amka Congo vient une fois de plus de sortir de son silence en condamnant avec véhémence la déstabilisation du climat sociopolitique et les violations des Droits humains enregistrées au Sud-Kivu.

Le Collectif Amka Congo se dit choqué par l’utilisation abusive de la cellule d’investigation du gouvernorat de province dans le but de traquer et torturer tous ceux qui s’opposent au gangstérisme avec lequel il continue de s’accrocher aux affaires après la destitution du gouverneur par les élus provinciaux du Sud-Kivu.

« Le Collectif regrette que le gang de sa fameuse cellule d’investigation traque des députés provinciaux, des militants des droits humains et opposants politiques, il les torture et les arrête arbitrairement et sans autre forme de procédure. Des méthodes empiriques qui entravent la démocratie et le respect des droits humains dans la province du Sud-Kivu »,lit-on dans un communiqué rendu public et signé par l’un des militants de cette structure, Aristote Kadedu.

Par ailleurs, le Collectif demande aux députés provinciaux de se saisir de cette affaire et de prendre des mesures courageuses pour supprimer cette cellule qui viole les droits humains.

Tout en promettant de saisir les Ministères de la justice et garde de sceau et celui des droits humains pour qu’ils enquêtent sur la qualité de cette cellule, le Collectif des Mouvements Citoyens Amka Congo encourage par ailleurs les structures de la société civile à travailler avec les députés provinciaux pour supprimer cette cellule dont se sert le gouvernorat de province pour terroriser les militants avec des pratiques dégradantes et terroristes.

Par ailleurs, Le Collectif Amka Congo encourage également l’Association Congolaise des banques à suivre l’injonction de l’Assemblée provinciale du Sud-Kivu interdisant les mouvements de retrait des fonds de la province par Théo Ngwabidje Kasi en vue de limiter les détournements des fonds publics; et l’assure de son accompagnement et celle de toute la population du Sud-Kivu.

Rodrigue ZAGABE

Abonnez-vous pour ne plus jamais rater nos prochaines publications.

Les commentaires sont fermés.