Sud-Kivu: Le gouvernement appelé à délocaliser la prison centrale de Bukavu suite à son surpeuplement

Les détenus de la prison centrale de Bukavu sont condamnés à vivre comme des sardines depuis plusieurs mois, suite au surpeuplement de cette maison carcérale située à Pageco, dans la commune d’Ibanda.

En ce jour, la prison centrale de Bukavu compte près de 2000 détenus, pourtant construite pour une capacité d’accueil d’au moins 300 délinquants présumés ou condamnés.

Suite à cette situation plusieurs voix s’élèvent pour demander au gouvernement de prendre ses responsabilités.
Au terme d’une visite y effectuée, dimanche 25 décembre 2022, Mr Samuel Matabaro, acteur social et membre du mouvement des jeunes SIMAMA Grand-Lacs, plaide pour la délocalisation de ce centre pénitentiaire pour les biens des détenus.

Pour lui, suite à cette concentration, plusieurs d’entre eux attrapent des maladies, et nombreux encore y restent exposés.

Outre cela, Samuel Matabaro évoque aussi d’autres conditions carcérales précaires dues au manque de nourriture et des intrants médicaux.

“Ils sont dépourvus de vivres (certains mangent une fois par jour et d’autres une fois les deux jours), pas de lits ni matelas, insuffisance des médicaments, exposés ainsi à de graves maladies et épidémies”, déplore-t-il.

D’où son appel aux autorités à tous les niveaux d’agir dans l’urgence.

Pascal Ngaboyeka

Abonnez-vous pour ne plus jamais rater nos prochaines publications.

Les commentaires sont fermés.