Sud Kivu: l’église catholique dans la rue pour manifester son soutien aux FARDC

Une marée humaine constituée de prêtres catholiques, religieux et laïcs de l’archidiocèse de Bukavu est descendu dans les rues de Bukavu, chef-lieu du Sud-Kivu dans la matinée de ce jeudi 1er décembre pour manifester son soutien aux FARDC, prier pour le retour de la paix en RDC, dire Non à la balkanisation de la RDC et soutenir les FARDC au front contre les ennemis.

Calicots en main où on pouvait lire: « Non à la Balkanisation. La RDC n’est pas à vendre, la liberté s’arrache, nous voulons la paix » chantant et priant. Certains manifestants sont partis de la cathédrale jusqu’au gouvernorat de province à la botte en commune d’Ibanda où un mémorandum adressé aux autorités nationales et à la communauté internationale, a été lu et déposé entre les mains des autorités provinciales.

Dans ce mémorandum, la communauté catholique sous le haut patronage de son archevêque François Xavier Maroy Rusengo, exprime son soutien indéfectible aux forces loyalistes qui se sacrifient au nom de la protection de l’intégrité nationale ainsi que son désaccord total à toute tentative de balkanisation de la République Démocratique du Congo.

« L’heure est grave, notre pays est en danger. Nous sommes préoccupés par la situation dégradante de la sécurité de notre pays, émus par notre mission prophétique nous tirons la sonnette d’alarme sur le danger que court notre pays et sur la responsabilité de nous tous pour y faire face…depuis le 13 juin 2023 certaines localités dans le Nord Kivu notamment Kiwanja, Bunagana et Rutshuru sont de nouveau occupées par les rebelles du m23 avec selon les sources fiables l’appui militaire du Rwanda voire de l’Ouganda…en plus des pertes humaines dans les rangs des FARDC et de la population civile, ces occupations successives ont occasionné des déplacements massifs des populations. Malheureusement la communauté internationale et les organisations régionales qui disposent des leviers pour faire justice au peuple congolais affichent une certaine attitude hypocrite qui révèle une certaine complicité », peut-on lire dans ce mémorandum.

Notons que toutes les activités scolaires au sein des écoles conventionnées catholiques en province du Sud Kivu ont été perturbées dans le but de faire participer à la marche les élèves et les enseignants. La même activité a été organisée dans toutes les paroisses de la province du Sud-Kivu notamment à Kabare ou l’activité s’est déroulée en toute quiétude.

Wivine Ngango

Abonnez-vous pour ne plus jamais rater nos prochaines publications.

Les commentaires sont fermés.