Sud-Kivu: perturbation de la marche anti-Ngwabidje

Les membres du collectif des mouvements citoyens, Amka Congo,ont été agressés par des personnes se faisant passer pour des agents de la cellule d’investigation du gouvernorat de province du Sud-Kivu, pendant une marche pacifique organisée ce jeudi 01 décembre 2022 avec comme objectif d’exiger la démission du gouverneur de province,déchu depuis le jeudi 24 novembre 2022 par l’Assemblée provinciale.

La scène s’est produite près du bureau de coordination de la société civile lieu de chute de la marche. Ici, on a assisté à un moment de tension entre les manifestants et ce groupe d’environ 8 personnes.

Au cours de ces accrochages, le pare-brise du véhicule de marque land cruiser utilisé par ces agents a été cassé par les manifestants.
Le mouvement citoyen Amka Congo dénonce fortement ce qui est arrivé et dit se référer aux résultats de la motion de censure votée par les élus provinciaux.

Dans sa déclaration rendue publique et dont Radio Star dispose une copie, Ce collectif note qu’il revient à l’Assemblée provinciale de développer des mécanismes visant à lutter contre le gangstérisme qui s’observe actuellement dans la province.

Tout en apportant un soutien indéfectible aux FARDC et au Chef de l’Etat, cette structure condamne tous les actes frustrants et félicite la population qui a participé à cette manifestation, plus encore les femmes qui ont répondu à l’appel.

S’agissant de personnes qui ont été arrêtées arbitrairement lors de cette manifestation, le collectif exige leur libération immédiate et sans condition.

Rodrigue ZAGABE

Abonnez-vous pour ne plus jamais rater nos prochaines publications.

Les commentaires sont fermés.