Spoliation du cimetière de Panzi : la société civile s’indigne

La société civile sous noyau de Panzi s’indigne ce jeudi 12 janvier 2023, contre la spoliation de son cimetière sous prétexte que c’est une zone neutre.

Lors d’un entretien avec Radio Star Bukavu, le président de la société, Redouta Mweresi s’est indigné contre cette tentative. Selon lui, au moins 35 maisons sont déjà construites dans cette entité sous l’oeil impuissant des autorités, il appelle la population de Panzi à se mettre ensemble pour barrer la route aux personnes mal intentionnées qui veulent faire disparaître ce cimetière.

«Après une descente, nous avons constaté avec amertume qu’au moins 35 parcelles sont visibles avec profanation de tombes, œuvre du cadastre et du ministre des infrastructures et titres fonciers.Nous imputons donc toute responsabilité aux services étatiques seuls.

Nous demandons aussi à la population de Panzi de s’unir comme un seul homme pour combattre cette action qui risque de faire disparaître son cimetière. Il est inconcevable de voir des parcelles dans lesquelles se trouvent des trous des tombes, voir le reste des habits des nos anciens morts », dit Redouta Mweresi président de la société civile de Panzi .

Elle demande ainsi l’implication de l’autorité provinciale avant que le pire n’arrive.

Signalons que cette structure promet de mener d’autres actions citoyennes qui sont en préparation, si celle-ci n’apporte pas une solution le plus vite possible.

Sarah Ndebo

Abonnez-vous pour ne plus jamais rater nos prochaines publications.

Les commentaires sont fermés.