Sud-Kivu : Le Foyer Ekabana plaide pour la prise en charge par le gouvernement des centres d’encadrement des enfants.

Après avoir reçu la visite des juniors du réseau des journalistes amis de l’enfant (RJAE/Sud-Kivu) mardi 3 janvier 2023, les responsables du foyer Ekabana lancent un plaidoyer auprès des autorités provinciales, pour la prise en charge de tous les centres qui encadrent les enfants à travers la province.

Évoquant les difficultés que traverse Ekabana, le coordonnateur adjoint de ce centre Joseph Banywesize a profité de l’occasion pour lancer un plaidoyer au gouvernement, celui d’intégrer dans le budget provincial une ligne en soutien aux différents centres qui encadrent les enfants au Sud-Kivu. Il exprime également le vœu de voir le Foyer Ekabana être exempté du paiement de la REGIDESO.

Il a remercié le réseau des journalistes amis de l’enfant pour avoir mis en place une pépinière des juniors au sein de ce réseau, et pour la toute première visite de cette année 2023, il appelle les journalistes du RJAE à porter haut les voix des enfants.

Il s’agissait d’une visite de solidarité aux enfants vulnérables et en majorité (accusés de sorcellerie) qui sont encadrés dans ce centre.
Elève de la 8ème année et âgée de 13 ans, Martine Kasongo membre du RJAE-Juniors n’a pas caché sa douleur et tristesse de rencontrer les enfants chassés de leurs communautés au motif d’être « sorcier (ères) ». Ceci, dit-elle, « me motive davantage à être une actrice des droits des enfants ».

« Je sens de l’émotion, de la tristesse et un peu de joie en même temps. J’ai appris que ces enfants ici sont accusés de sorcellerie, qu’ils détruisent les foyers et sont chassés de chez eux et dans la société en disant qu’ils sont sorciers, ceci nous fait mal, voilà pourquoi je me suis engagé pour défendre la cause des enfants », a-t-elle confié.

Par ailleurs, le coordonnateur du Réseau des journalistes amis de l’enfant au Sud-Kivu, a remercié tous les enfants d’avoir participé à cette activité et les a appelés à incarner cet esprit de solidarité et de partage.
Ernest Muhero s’est réjoui également de l’accompagnement des membres actifs du RJAE et du Staff du Foyer Eka Bana d’accompagner ces enfants.

« Le RJAE Junior sont des enfants engagés pour la promotion et la défense des droits des enfants et qui ont voulu fêter avec d’autres enfants. En choisissant Ekabana c’était pour témoigner notre solidarité et attachement à cette catégorie d’enfants en situation difficile. Ils ont besoin de la même joie de partage et des rappels sur les droits des enfants. Nous RJAE, nous avons accompagné le RJAE Junior pour cette communion avec ces enfants de Eka Bana en même temps les inculquer l’esprit de solidarité et de partage »,a fait savoir Ernest Muhero.

Quelques vivres ont été remis au staff du centre dans une ambiance bon enfant ; les enfants de Ekabana et ceux du RJAE Juniors se sont livrés dans la danse, poèmes, chansons de paix et de cohésion, et ont passé en revue les notions des droits et devoirs de l’enfant.
Après Ekabana, les enfants du RJAE-Juniors ont participé à une émission produite sur les ondes de la Radio Universitaire ISDR, où ils ont parlé des droits de l’enfant et de la journée de solidarité organisée à ce jour.

Pascal Ngaboyeka

Abonnez-vous pour ne plus jamais rater nos prochaines publications.

Les commentaires sont fermés.