Sud-Kivu : Le ministère des Transports reçoit un équipement pour l’identification des motocyclistes professionnels, don de la MONUSCO

La mission de l’Organisation des Nations Unies pour la stabilisation au Congo (MONUSCO) vient de doter le ministère des transports et voies de communication du Sud-Kivu, d’un équipement complet pour l’identification des motocyclistes de la ville de Bukavu, et par ricochet de l’ensemble de la province du Sud-Kivu.

La remise de ces outils est intervenue au terme de la formation du noyau de sensibilisation des motocyclistes sur l’alerte précoce et outil de protection des civils, en vue de leur implication effective dans l’amélioration de la situation sécuritaire dans la ville de Bukavu et dans d’autres milieux, ce mercredi 11 janvier 2023 à Bukavu.

A en croire la cheffe de bureau de la MONUSCO/Sud-Kivu et Maniema, Mme Cécilia Piazza, ces outils remis en ce jour, vont faciliter aux autorités de mener mieux leur travail en priorité, qui est d’assurer la sécurité des populations, autant que le mandat de la MONUSCO.

Elle indique que l’identification de tous les motocyclistes professionnels en ces jours s’avère indispensable, car tous « les criminels qui se font passer comme des conducteurs » seront dénichés.

Cet équipement est composé notamment d’un ordinateur, d’une imprimante, d’un stabilisateur ainsi que quelques consommables.
Le ministre des transports et voies de communication au Sud-Kivu, Mathieu Alimassi a salué ce geste du « partenaire privilégié » de son ministère et du Gouvernement. Il indique que ces outils seront utilisés en bon escient pour la réussite de cette opération d’identification qui débute par Bukavu, mais qui s’étendra dans les 3 autres villes de la province et dans les 8 territoires de la Province.

Mr Cirhuza Boss, coordonnateur de la synergie des associations des motocyclistes du Sud-Kivu, qui a reçu sa carte via ce nouvel équipement, a promu, en guise de soutien aux actions du gouvernement, de mener les sensibilisations ensemble avec toutes les associations, afin que tous les motards soient identifiés pour mettre fin à l’insécurité contre eux-mêmes et la population.

Notons que la province du Sud-Kivu compte plus de 25 mille motocyclistes selon les statistiques du ministère de TRANSCOM. Notons que chaque motard sera identifié après un paiement de 3 dollars.

Pascal Ngaboyeka

Abonnez-vous pour ne plus jamais rater nos prochaines publications.

Les commentaires sont fermés.