Campagne électorale : La candidate (AN) Agnès Sadiki déplore les conditions de vie de la population de Shabunda et donne les grandes lignes de sa vision !

A son passage à Shabunda, Agnès Sadiki, cadre de l’ANCE et candidate à la députation provinciale dans ce territoire pour le compte du regroupement ” Alliance des Nationalistes, AN “, déplore les multiples difficultés que traverse la population de cette partie de la province du Sud-Kivu en République Démocratique du Congo dans tous les secteurs, surtout dans l’éducation.

De ce point de vue éducatif, Agnès Sadiki dit être très émotionnée de voir que dans cette partie de la province, les enfants qui peuvent se permettre d’étudier, étudient dans des conditions archaïques.

Sur le plan sanitaire, Agnès Sadiki fait savoir que les malades n’ont pas accès aux soins de santé fiables. Les mères accouchent dans des conditions qui ne sont pas favorables, courant ainsi plusieurs risques de mortalité. L’accès à l’eau potable pose aussi problème.

De ce fait, elle appelle les autorités compétentes à prendre leurs responsabilités en mains parce que la vie de plusieurs personnes est entre leurs mains. Aux députés de jouer efficacement leur rôle comme il ne s’agit pas de battre campagne pour délaisser la population à la longue, dit-il.

En plus, l’ex ministre provinciale des transports et voies de communication au Sud-Kivu déplore que les aviateurs aient haussé le prix des billets de voyage Bukavu-Shabunda jusqu’à 350$.

À ce sujet, Agnès Sadiki appelle le gouverneur de province à s’impliquer pour régler cette antivaleur. La candidate à la députation provinciale, numéro 97 à Shabunda, indique pouvoir axer son mandat de députée une fois élue à la construction d’une société basée sur des “valeurs”, la méritocratie, la promotion de la gente féminine et la construction des voies routières d’accès aux milieux ruraux.

C’est à l’exemple de Shabunda qu’elle surnomme son ” Golgotha ” au regard de son inaccessibilité difficile par voie routière, ce qui est un un véritable casse-tête.

Rappelons que la candidate Agnès Sadiki est cadre du parti politique “Alliance des nationalistes pour un congo émergent, ANCE, parti cher à Norbert Basengezi Katintima surnommé le “Mushamuka national”.

Wivine Ngango

Abonnez-vous pour ne plus jamais rater nos prochaines publications.

Les commentaires sont fermés.