Bukavu : Les victimes de l’escroquerie de la Coopec Imara en sit-in prolongé !

Les victimes de l’escroquerie orchestrée par la coopérative Imara continuent de réclamer leurs épargnes auprès de la Banque centrale du Congo, succursale de Bukavu. Cette action citoyenne a commencé le mardi 5 Décembre et devrait durer six jours, selon les organisateurs.

Devant le bâtiment de la BCC/Bukavu, les manifestants ne demandent qu’une chose : le remboursement de leur argent, qui s’élève à douze millions cinq cent mille dollars américains (12 500 000 dollars américains), et qui leur a été escroqué lors de la faillite de l’institution de micro-finance, Coopec Imara, à Bukavu.

Ces victimes demandent au gouvernement congolais, par le biais de la Banque centrale qui est garante de l’épargne, de rembourser l’argent qui leur a été escroqué. Elles ont adressé un mémorandum au gouverneur de la Banque centrale du Congo le mardi 31 Octobre 2023 à l’occasion de la journée internationale de l’épargne, et cette demande a été réitérée aujourd’hui.

De plus, les victimes rappellent les différentes conséquences auxquelles elles sont confrontées à la suite de cette escroquerie de leurs épargnes. Le coordinateur de la Ligue des consommateurs des services au Congo-Kinshasa, LICOSKI, et membre du comité de crise des victimes, M. John Muhimuzi, précise que la gouverneure de la Banque centrale du Congo prétend organiser une conférence-vidéo avec les victimes pour trouver une solution à ce dossier qui dure depuis trop longtemps.

Pascal Ngaboyeka

Abonnez-vous pour ne plus jamais rater nos prochaines publications.

Les commentaires sont fermés.